Les ventes de voitures en baisse en Tchéquie pour la première fois depuis 2013

08-01-2019

Les ventes de voitures neuves ont reculé de 3,7 % en 2018 par rapport à l’année précédente. Dans ce secteur très important pour l’industrie et l’économie tchèque, c’est la première baisse enregistrée depuis 2013. Les chiffres ont été communiqués ce mardi par l’Association tchèque des importateurs d’automobiles (SDA).

Photo illustrative: ČT24Photo illustrative: ČT24 Toutefois, pour les professionnels du secteur, ce n’est sans doute pas une catastrophe puisque l’année 2017 avait enregistré des niveaux de ventes record. 271 595 voitures neuves avaient à l’époque trouvé preneurs. L’an passé, ce nombre a donc baissé à 261 437 véhicules, soit tout de même le deuxième meilleur résultat de l’histoire.

En premier lieu, les Tchèques plébiscitent toujours le constructeur Škoda Auto, une société appartenant au groupe Volkswagen. L’entreprise d’origine tchèque connaît même une progression très marquée par rapport à 2017, avec plus de 84 000 voitures neuves vendues, presque un tiers du total.

Loin derrière, le podium est complété par Volkswagen (environ 24 000 ventes) et Hyundai (20 500). Les deux constructeurs sont cependant en recul par rapport à l’année précédente.

En 2017, un phénomène intéressant avait été observé. Pour la première fois, le nombre de ventes de voitures à moteur diesel avait reculé, tandis que les véhicules fonctionnant à l’essence poursuivaient leur progression. Les premiers chiffres connus pour 2018 ne permettent pas encore de confirmer ce phénomène, lié au scandale des moteurs truqués de Volkswagen, au caractère très polluant du diesel et à l’augmentation du prix de ce carburant par rapport à l’essence.

08-01-2019