Nucléaire: Enel vend au tchèque EPH ses parts dans le groupe slovaque SE

16-12-2015

Le producteur italien d'électricité Enel va vendre 66% de ses parts dans la société slovaque Slovenské elektrárne (SE) au tchèque Energetický a prumyslový (EPH), dans le cadre d'une transaction confirmée mardi par Enel et EPH.

Francesco Starace, photo : Enel, CC BY 2.5Francesco Starace, photo : Enel, CC BY 2.5 Le contrat définitif sera signé probablement d'ici quinze jours, a indiqué le porte-parole d'EPH à l'agence AFP.

Les médias tchèques estiment la valeur de la transaction à 1,3 milliard d'euros. Le directeur général d'Enel, Francesco Starace, a déclaré mardi au quotidien italien La Stampa que son groupe était prêt à transférer à EPH les premiers 33% des parts de SE avant Noël.

Les 33% restant (y seront transférés) lorsque les deux unités nucléaires en construction seront achevées et mises en service: dans deux ans, a-t-il ajouté.

SE est en train de construire deux nouvelles unités sur son site nucléaire de Mochovce, dans l'ouest de la Slovaquie où il dispose déjà de deux réacteurs.

Jaslovské Bohunice, photo : Ľubomír Smatana, ČRoJaslovské Bohunice, photo : Ľubomír Smatana, ČRo Le groupe slovaque, qui emploie environ 4.000 salariés, dispose aussi de deux autres unités nucléaires à Jaslovske Bohunice, dans l'ouest du pays. En 2006 et 2008, il a fermé deux réacteurs datant de l'époque communiste, pour respecter ses engagements pris au moment de l'adhésion du pays à l'Union européenne en 2004.

Le gouvernement slovaque possède encore 34% du capital de SE et le ministre slovaque de l'économie Vazil Hudák indique vouloir encore négocier pour faire en sorte de garder le contrôle du groupe.

Le groupe EPH emploie quelque 12.000 personnes. Il est contrôlé par Daniel Křetínský et Patrik Tkáč, qui détiennent environ deux tiers du capital, le reste étant la propriété du groupe J&T.

Au début de l'année, EPH avait déjà annoncé le rachat de sept centrales thermiques en Italie à l'entreprise allemande E.ON.

16-12-2015