Nucléaire : les nouveaux réacteurs seront financés par des filiales du groupe ČEZ

09-07-2019

La réalisation de nouveaux réacteurs nucléaires en République tchèque sera confiée à des filiales du groupe énergétique ČEZ, majoritairement contrôlé par l’Etat. Le plan d’investissement dans l’énergie nucléaire a été approuvé par le gouvernement, lundi.

Plus concrètement, les travaux d’extension de la centrale nucléaire de Dukovany (Moravie) seront confiés à la société énergétique EDU II, et ceux de la centrale de Temelín (Bohême du Sud) à la société ETE II. L’investissement sera financé par le groupe ČEZ.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Karel Havlíček, a précisé que l’extension de la centrale de Dukovany était une priorité pour le gouvernement. Celui-ci prévoit la construction d’un nouveau réacteur de 1 200 mégawatts (MW), alors que les quatre réacteurs existants déjà à Dukovany possèdent une puissance totale de près de 2 000 MW .

Jusqu’à peu encore, six sociétés avaient manifesté leur intérêt pour la réalisation du projet à la centrale de Dukovany : Rosatom (Russie), China General Nucelar Power, l’EDF, KHNP (Corée du Sud), Atmea (coentreprise franco-japonaise créée entre Areva et Mitsubishi Heavy Industries) et Westinghouse (Etats-Unis). Toutefois, pendant de longues années, l’Etat tchèque a hésité sur le mode de financement.

Finalement, un accord d’investissement devrait être conclu entre l’Etat tchèque et le groupe ČEZ d’ici la fin de cette année. Le montant de la construction d’un nouveau réacteur est estimé à plusieurs centaines de milliards de couronnes.

Dans le bouquet énergétique de la République tchèque, le nucléaire occupe environ 35 % de l’approvisionnement. En 2018, la centrale de Temelín, qui est la plus importante de toutes les sources de production d’électricité du pays, a produit 15,66 térawattheures (TWh), contre 14,25 TWh à Dukovany.

09-07-2019