Ouverture du consulat honoraire tchèque à Abidjan

15-11-2018

La République tchèque a ouvert, lundi 12 novembre, son consulat honoraire en Côte d’Ivoire. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du ministre adjoint des Affaires étrangères Tomáš Kryl et du chef de la diplomatie ivoirienne Marcel Amon Tanoh.

Abidjan, photo: Zenman+ Marku1988, CC BY-SA 3.0Abidjan, photo: Zenman+ Marku1988, CC BY-SA 3.0 Selon le ministre adjoint des Affaires étrangères, Tomáš Kryl, l’ouverture du consulat honoraire tchèque, dirigé par Mory Diané, témoigne de l’importance de la Côte d’Ivoire dans la région ouest-africaine. Les deux pays ont marqué par cet acte leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Pour la diplomatie tchèque, il s’agit surtout d’intensifier les échanges commerciaux et la coopération en manière de sécurité entre la République tchèque et l’Etat ivoirien. A savoir que la République tchèque avait auparavant son ambassade à Abidjan. Elle a fermé en 2002 pour des raisons de sécurité.

Pour Margita Fuchsová, ambassadrice de la République tchèque au Ghana, l’ouverture d’un consulat en Côte d’Ivoire, est la conséquence immédiate d’une politique de diversification des échanges commerciaux. « Nous souhaitons investir dans plusieurs domaines en Côte d’Ivoire, notamment dans l’éducation, l’agriculture et surtout dans le secteur automobile à travers une marque bien connue, IVECO », a indiqué l’ambassadrice tchèque au Ghana.

« La République tchèque est de retour dans les pays d’Afrique francophone », a déclaré, de son côté, le vice-ministre tchèque des Affaires étrangères. Selon Tomáš Kryl, la Tchéquie et la Côte d’Ivoire disposent d’un potentiel de coopération notamment dans l’industrie de construction mécanique et dans la mécanisation de l’agriculture.

Par ailleurs, la République tchèque s’apprête également à ouvrir une ambassade au Mali à partir du 1er janvier 2019. Cette ambassade tchèque à Bamako doit jouer un rôle important dans le renforcement de la coopération dans le domaine de la sécurité, dans l'augmentation de la présence tchèque sur place, qu'il s'agisse de missions militaires ou civiles visant à stabiliser la région du Sahel.

En visite à Abidjan, le ministre adjoint des Affaires étrangères Tomáš Kryl a rencontré le représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). Ils ont discuté du projet d’UNHCR lancé en Côte d’Ivoire avec l’objectif d’encourager la réintégration des réfugiés qui retournent dans leur pays d’origine. Ce projet est financé par la République tchèque et l’Italie.

15-11-2018