Pour les Tchèques, le plat traditionnel du réveillon de Noël reste bon marché

23-12-2015

195 couronnes (7,20 euros) : tel est le prix moyen cette année du plat principal du dîner tchèque pour le réveillon de Noël. Celui-ci est composé traditionnellement de carpe panée et d’une salade à base de pommes de terre. L’Office tchèque des statistiques (ČSÚ) est parvenu à ce montant suite à une étude des prix à la consommation des différents produits nécessaires à la préparation du plat.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague Comme de tradition à l’approche des fêtes de Noël, la vente de carpes dans la rue a commencé un peu partout en République tchèque il y a quelques jours de cela. De grandes bassines resteront installées dans des centaines d’endroits dans le pays jusqu’à quelques heures avant la veillée de Noël, ce jeudi, avec des marchands qui ne vendent rien d’autre que des carpes, les tuent et les vident sur place ou les vendent vivantes à emporter. Panée et accompagnée d'une salade de pommes de terre, la carpe est le plat traditionnel dans les foyers tchèques le soir du réveillon.

En moyenne à l’échelle nationale, le kilo de poisson se vend cette année à 87 couronnes (3,20 euros). Des différences dans les prix apparaissent toutefois selon les régions. C’est dans les environs d’Ústí nad Labem (Bohême du Nord) qu’il est le plus cher à 102 couronnes (près de 3,80 euros), tandis qu’à Prague son prix s’élève à 95 couronnes (3,50 euros). Sans surprise, c’est en Bohême du Sud, dont les nombreux étangs servent précisément à la carpiculture, qu’il est le meilleur marché (71 couronnes le kilo, soit 2,60 euros), mais aussi dans la région voisine de Vysočina (73 couronnes, soit 2,70 euros).

Attention cependant : le poisson est plus onéreux lorsqu’il est acheté congelé ou dans les commerces. En novembre, le prix moyen du kilo grimpait jusqu’à 170 couronnes (6,30 euros), soit trois couronnes (11 centimes d’euro) de plus qu’en 2014 et 22 couronnes (0,8 euro) de plus qu’il y a cinq ans de cela.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, toutes les carpes consommées à Noël en République tchèque n’ont pas été élevées dans des étangs du pays. Un certain nombre d’entre elles proviennent également de Croatie et de Hongrie. Inversement, depuis ces cinq dernières années, la carpe tchèque est régulièrement exportée dans les pays voisins que sont l’Allemagne, la Pologne et la Slovaquie.

Mais que seraient la carpe et Un Noël tchèque sans une salade de pommes de terre ? Le prix d’une salade préparée avec un kilo de pommes de terre s’élève, lui, à environ 108 couronnes (4 euros), un montant dans lequel le kilo de patates ne représente que 14 couronnes (0,50 euro)...

23-12-2015