Selon une étude, les entreprises ont l’intention d’augmenter le nombre de salariés au deuxième trimestre

13-03-2015

A compter du deuxième trimestre de cette année, les employeurs s’apprêtent à faire augmenter le nombre de leurs employés. Selon une étude réalisée par la société Manpower auprès de 750 entreprises tchèques, 7% des employeurs ont l’intention d’embaucher, contre 3% qui veulent licencier. Il s’agit alors d’un des résultats les plus optimistes depuis le deuxième trimestre de l’année 2011.

Photo: Archives de Radio PraguePhoto: Archives de Radio Prague Au total 88 % d’entreprises ne comptent pas changer le nombre de leurs employés. Toutefois, par rapport au premier trimestre, environ 5% des sociétés voulaient procéder à des licenciements, et seulement 6% souhaitaient embaucher davantage.

Selon la directrice générale de ManpowerGroup République tchèque et Slovaquie, Jaroslava Rezlerová, le développement économique de la République tchèque a été relativement positif en 2014 et les perspectives pour cette année 2015 semblent encore plus optimistes. Jaroslava Rezlerová a notamment précisé que cette tendance optimiste se reflète alors fortement dans la croissance d’une demande à l’égard de nouveaux employés, et ce en particulier dans l’industrie automobile, de la logistique, de l’informatique et des centres d’appels.

Si les intentions d’embauche les plus optimistes sont signalées par des grandes entreprises, les moyennes et petites entreprises les suivent de façon plus modérée. Selon des prévisions, l’indicateur de travail qui doit augmenter le plus, soit de 8%, devrait être trouvé dans le secteur de la distribution d’électricité, de gaz et d’eau. Des secteurs propices à l’embauche devraient également être trouvés au sein du secteur de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche, ainsi que dans le monde des finances et des assurances. Au contraire, une baisse de l’embauche est attendue dans le secteur minier (-6%) et dans le secteur de la construction (+1%).

13-03-2015