Tourisme : la Tchéquie, une destination qui a toujours le vent en poupe, surtout chez les Français

11-11-2019

Le nombre de personnes hébergées en hôtel ou autre a augmenté de 3,1%, au cours des neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2018 selon les derniers chiffres de l’Office tchèque des statistiques. Cette nouvelle hausse va toutefois de pair avec un certain ralentissement dans la croissance du nombre de touristes. Si les Allemands arrivent toujours en tête des touristes étrangers, le nombre de Français a connu une montée en flèche.

Photo: Ondřej TomšůPhoto: Ondřej Tomšů Ce sont en tout quelque 17,3 millions personnes, dont 9 millions de ressortissants tchèques, qui ont été hébergés en Tchéquie entre janvier et septembre 2019, soit une augmentation, donc, par rapport à la même période l’année précédente, a annoncé la semaine dernière Pavel Vančura, de l’Office tchèque des statistiques. La fréquentation des hôtels et pensions du pays ne cesse de croître depuis 2012, rappelle-t-il, tout en notant un certain ralentissement.

Environ 8,3 millions de touristes étrangers se sont rendus en Tchéquie au cours de cette période, soit une hausse de 2,6%. Avec 1,6 millions de personnes soit 19% de tous les touristes étrangers, les voisins allemands restent en tête de peloton, et sont même ceux qui passent le plus de nuitées, détaille Pavel Vančura.

Petite surprise : les touristes français dont le nombre a connu une hausse remarquable cette année, avec 10% de visiteurs en plus en provenance de l’Hexagone.

Si les touristes russes viennent se classer en sixième position en termes de nationalités, ils sont seconds en ce qui concerne le nombre de nuitées.

Depuis le début de l’année 2019, le nombre de touristes en provenance de Chine, des Etats-Unis, de Russie, et de France donc, augmente, et on dénombre quelque 50 000 touristes polonais en plus qu’en 2018. L’Office tchèque des statistiques relève une baisse du nombre de visiteurs britanniques, italiens et sud-coréens. Les touristes venus de Chine ont été moins nombreux au troisième trimestre, mais selon Pavel Vančura, cette baisse n’est pas liée aux tensions récentes entre les villes de Prague et de Pékin.

Si Prague reste la destination favorite des touristes en Tchéquie, les dernières statistiques montrent un intérêt plus important des touristes étrangers pour d’autres régions : on dénombre ainsi 50 000 visiteurs de plus en Bohême du Sud depuis le début de l’année.

11-11-2019