Un excellent millésime attendu dans les vignes tchèques

09-10-2019

La météo de cette année a largement contribué à la qualité du raisin et la filière viticole s’attend à un excellent millésime, en dépit d’un volume plutôt moyen en termes de récolte.

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková « Contrairement à l’été caniculaire de 2018, la météo de cette année a été largement bénéfique aux viticulteurs, » estime ainsi Pavel Pavloušek, de l’Institut de viticulture de la Faculté d’horticulture de l’Université Mendel à Brno, interrogé par l’agence de presse tchèque ČTK.

« Au vu de l’évolution de la météo et de l’état des vignes, on est en droit de s’attendre à un excellent millésime à tous points de vue. La météo a largement contribué à la teneur en sucres, en acidité et au développement des arômes, donc à tous les paramètres qui sont la clé de la qualité d’un vin, » poursuit-il.

2018 a été extrêmement sec et chaud, des conditions extrêmement défavorables pour le développement de l’acidité, le goût sucré du raisin prenant complètement le pas sur cette dernière. L’an dernier, le ministère de l’Agriculture avait d'ailleurs ainsi autorisé les viticulteurs à en rajouter.

Cette année, le soleil a été au rendez-vous, tout en alternant avec des nuits de fraîcheur, et le développement de l’acidité a donc été optimal pour favoriser l’équilibre entre les saveurs, estiment ainsi les experts. « Les conditions ont été cette année parfaites pour obtenir le goût frais du vin blanc et des vins rosés et rouges microbiologiquement stables, » détaille encore Pavel Pavloušek.

Ce bon bilan préliminaire est confirmé par les viticulteurs eux-mêmes qui se félicitent que les vignes n’aient souffert cette année ni du gel, ni de la grêle, ni de maladies.

Si le millésime 2019 s’annonce donc fameux, le volume des vendanges devrait toutefois rester dans la moyenne, contrairement à la récolte de l’année passée. Les viticulteurs s’attendent ainsi à une baisse d’en moyenne 20% par rapport à 2018, voire de 40% dans les domaines qui pouvaient se targuer l’an dernier d’une récolte exceptionnelle.

09-10-2019