Une « prime » de 1200 couronnes pour les retraités

13-11-2015

Les députés tchèques ont voté vendredi pour le versement de l’équivalent de 44 euros à tous les retraités au mois de février prochain.

Photo: Štěpánka BudkováPhoto: Štěpánka Budková L’indexation prévue dans les textes s’est révélée peu efficace en raison de la faible inflation, et le niveau de vie des retraités est en baisse. La ministre du Travail et des Affaires sociales, Michaela Marksová, du parti social-démocrate ČSSD, avait à l’origine proposé une revalorisation progressive des retraites. Ce sera finalement un versement unique, dont le montant est passé de 900 dans le premier projet de loi à 1200 couronnes dans le texte finalement adopté vendredi.

La majorité des députés présents ont voté en faveur de ce texte, y compris ceux des rangs de l’opposition. Le Parti libéral ODS avait pourtant déposé une proposition visant à augmenter mensuellement les pensions de 1,2% en 2016.

Le texte doit être également adopté par les sénateurs puis validé par le chef de l’Etat. Cette mesure devrait coûter 3,5 milliards de couronnes en tout. Le ministre des Finances a indiqué que l’argent serait trouvé et le Premier ministre estime qu’avec la croissance économique actuelle, le pays « peut se le permettre ».

Près de trois millions de personnes (dont 2,36 millions de retraités ) sont concernées par ce versement unique de 1200 couronnes en plus du montant habituel de la pension, qu’elle soit de retraite, d’invalidité ou de veuvage.

En République tchèque, la pension de retraite moyenne était de 11 316 CZK (environ 420 EUR) au début de cette année.