2016, l’année Charles IV

04-01-2016

Si l’année 2015 a été celle de Jan Hus, avec les célébrations des 600 ans du martyr du grand réformateur tchèque, l’année 2016 qui commence sera, elle, celle de Charles IV, autre grande personnalité de l’histoire tchèque, roi de Bohême et empereur du saint Empire romain. A l’occasion des 700 ans de sa naissance, de nombreux événements sont ainsi organisés pendant toute l’année à Prague, évidemment, mais également dans divers lieux associés à son règne.

Le 14 mai, 700 ans se seront en effet écoulés depuis la naissance du jeune Venceslas, fils de Jean de Luxembourg et d’Elizabeth Přemyslide, appelé à devenir Charles IV, dont le règne est associé à une période de faste et de gloire pour les pays tchèques et pour leur capitale, Prague, devenue également à l’époque, capitale du saint Empire.

Aujourd’hui encore, Prague porte de nombreuses traces de son règne : le célèbre Pont Charles, longtemps seul pont reliant les deux rives de la Vltava, le quartier de la Nouvelle-Ville et sa place Charles, et bien d’autres édifices encore. C’est donc bien entendu à Prague que se dérouleront les plus importantes commémorations de la naissance de l’enfant du pays, avec notamment une exposition au Château, intitulée Le sceptre et la couronne qui ouvrira ses portes le 13 mai pour s’achever le jour de la saint Venceslas, le 28 septembre, avant de se poursuivre à Nuremberg, comme le précise la commissaire de l’exposition, Ivana Kyzourová :

« Les joyaux de la couronne vont être présentés dans leur évolution historique et dans leur contexte historique d’origine. Ainsi, la couronne de saint Venceslas sera présentée séparément du sceptre et du globe. Ces derniers ont en effet été intégrés à l’ensemble des joyaux de la couronne seulement à partir du XVIIe siècle. »

Photo: Musée d'Aix-la-Chapelle / Galerie nationale de PraguePhoto: Musée d'Aix-la-Chapelle / Galerie nationale de Prague A voir pour la première fois aussi en République tchèque, la couronne ceinte par Charles IV lors de la cérémonie de son couronnement en tant qu’empereur du Saint empire, à Aix-la-Chapelle en 1349.

Le Château de Prague accueillera cinq expositions, et une autre de grande envergure est également prévue à la Galerie nationale, comme le détaille Jiří Fajt, son directeur :

« Cette exposition va présenter jusqu’à 200 artefacts. Des peintures, des statues, des manuscrits, mais aussi des objets d’artisanat, d’orfèvrerie, du textile et bien d’autres encore. »

L’Université Charles, fondée en 1348 par le fameux souverain, et première université d’Europe centrale créée sur le modèle de la Sorbonne, ne sera pas en reste, puisqu’elle proposera une exposition consacrée aux empreintes laissées par Charles IV au cours des siècles suivants. Avec l’archevêché de Prague, elle prépare également des visites guidées de monastères et d’églises fondées par Charles IV, un souverain à la piété fervente, grand collectionneur de reliques, qui fut à l’origine de l’édification de nombreux monuments religieux.

La cathédrale Saint-Guy, photo: Barbora KmentováLa cathédrale Saint-Guy, photo: Barbora Kmentová Un grand concert est également prévu à la cathédrale Saint-Guy dont le futur Charles IV posa la première pierre avec son père Jean de Luxembourg, un concert qui sera donné sous la baguette du chef d’orchestre Jiří Belohlávek.

Le Musée national des Techniques prépare une exposition intitulée Vita Caroli qui présentera l’art de la construction à l’époque gothique avec notamment une réplique d’un écureuil, cette machine de levage médiévale, ancêtre de la grue.

L’Académie des Sciences organise cette année une grande conférence dédiée à la politique étrangère de Charles IV et sera à l’origine d’un atlas multimédia consacré à l’époque, la vie et les accomplissements du souverain tchèque.

Le château de Karlštejn, construit par Charles IV pour abriter le trésor royal et les joyaux de la couronne, sera également au centre des célébrations. Le trésor royal, composé d’environ 300 artefacts précieux, d’ordinaire au Musée des Arts décoratifs, retournera exceptionnellement dans son lieu d’origine au mois de mai.

Château de Karlštejn, photo: CzechTourismChâteau de Karlštejn, photo: CzechTourism Enfin, la ville thermale de Karlovy Vary prépare également des célébrations à l’occasion des 700 ans de la naissance de Charles IV. La ville de Bohême de l’Ouest a en effet été fondée par le souverain et la saison thermale 2016 sera inaugurée sous le signe de ces commémorations.

La Radio tchèque, pour sa part, ne sera pas en reste avec un projet alternatif intitulé « Karel is king ». Et Radio Prague consacrera également certaines de ses rubriques à Charles IV, rappelant notamment les liens forts qui unissent ce dernier à la France où il passa une grande partie de son enfance et où il fit son éducation auprès de son parrain, le roi de France.

04-01-2016