A Lyon, des cuisiniers tchèques ambitieux à la Coupe du monde des traiteurs

22-01-2019

Du 25 au 26 janvier se déroule en France la Coupe du monde des traiteurs (mieux connue sous son appellation anglaise International Catering Cup). Et quelle autre ville que Lyon, capitale gastronomique par excellence et berceau de la cuisine de Paul Bocuse, pour accueillir cette compétition à laquelle participent une douzaine d’équipes nationales du monde entier ? Pour la cinquième fois consécutive, une équipe de cuisiniers tchèques est également de la partie.

Radek David, Tomáš Popp et Jan Horký, photo: PHOTOONE®Radek David, Tomáš Popp et Jan Horký, photo: PHOTOONE® « C’est une vraie fête ! C’est comme un match de hockey… La première fois que nous y sommes allés, il y avait 500 personnes dans les tribunes, maintenant elles sont 5 000 et toutes vous regardent et vous supportent. Quand on arrive, on a déjà 80% du plat qui est prêt. Mais quand vous arrivez au parc des expositions, il faut quand même que vous présentiez quelque chose. Il y a une part de show, qui fait partie de la compétition. »

Photo: PHOTOONE®Photo: PHOTOONE® Jan Horký est le capitaine de l’équipe des cuisiniers et confiseurs tchèques. Il n’y a pas que le vocabulaire utilisé qui rappelle qu’aujourd’hui gastronomie rime souvent avec spectacle à grand renfort de tours de force et d’adresse.

La Coupe du monde des traiteurs, qui en est cette année à sa sixième édition, voit ainsi s’affronter des équipes venues du Luxembourg, du Vietnam, de Hongrie, du Brésil, de Belgique et d’autres pays du monde, toutes espérant remporter le titre de Meilleur traiteur du monde. Tomáš Popp est l’entraîneur de l’équipe tchèque :

« C’est un concours extrêmement prestigieux. C’est étrange parce que les Français ne participent à aucun concours gastronomiques dans le monde. Par contre, ils concourent pour le Bocuse d’Or et pour la Coupe du monde des traiteurs. La République tchèque est présente à ce concours quasiment depuis le début, c’est devenu une tradition. Les Français nous prennent sur un pied d’égalité et c’est vraiment super qu’ils nous invitent à ce prestigieux concours. »

Photo: PHOTOONE®Photo: PHOTOONE® Comme l’indique son nom, la Coupe du monde des traiteurs est un concours où les équipes sont tenues de préparer des plats servis ensuite sous forme de buffet. Ces plats sont préparés un jour à l’avance, puis achevés et présentés le lendemain lors de la finale. Les cuisiniers n’apportent aucun ingrédient et travaillent uniquement avec ce qui leur est donné. Le goût est le critère déterminant pour départager les participants. Tomáš Popp détaille encore comment se déroule la compétition :

« Le principe de base, c’est que c’est très inspiré de la cuisine française. Par exemple, vous avez une côtelette de porc que nous farcissons avec de la viande de poulet mixée très finement, des tomates séchées et du jambon cru. Il y a un autre exercice : la truite farcie aux coquilles Saint-Jacques et aux crevettes. Ou alors des mets à partir d’un canard entier. Nous préparons des rillettes par exemple. Dès le départ, l’exercice est donc très clair, les ingrédients et leur qualité sont imposés. C’est pareil pour chaque équipe. Si donc par exemple on brûle le canard, on n’en recevra pas de nouveau. »

Photo: PHOTOONE®Photo: PHOTOONE® En 2015, l’équipe nationale tchèque s’est vue décerner la médaille dite en chocolat pour la préparation du meilleur plat à base de porc. Pas rancuniers malgré cette quatrième place souvent frustrante, les cuisiniers tchèques espèrent faire mieux cette année. Si, comme l’explique Tomáš Popp, il existait un gouffre entre les Tchèques et les autres pays dans ce type de concours internationaux il y a de cela quelques années encore, aujourd’hui, l’équipe nationale tchèque estime être en mesure de se frotter à armes égales avec les autres grandes nations gastronomiques :

« L’équipe tchèque bénéficie désormais d’un important soutien matériel et financier. Nous nous entraînons notamment dans un super gymnase au Musée de l’agriculture et participons aux compétitions internationales avec nos ingrédients, bien emballés, bien présentés, avec de la belle vaisselle. Nous nous rapprochons ainsi de ce qui se fait dans les pays scandinaves par exemple. Aujourd’hui, l’équipe nationale tchèque fait partie des dix meilleures au monde. »

Photo: PHOTOONE®Photo: PHOTOONE®
22-01-2019