Comment les Tchèques passeront-ils leurs vacances cet été ?

22-05-2020

On le sait, les vacances d’été seront bouleversées cette année en raison de la crise du coronavirus. Comment se dérouleront-elles ? La question préoccupe les Tchèques comme les autres Européens.

Le lac Mácha, photo: Kümmling, CC BY 2.5Le lac Mácha, photo: Kümmling, CC BY 2.5 Ils ne sont que 13%, à en croire le dernier sondage réalisé par l’agence Median pour la Radio tchèque, à envisager de passer leurs vacances d’été à l’étranger. Sans surprise, une écrasante majorité des Tchèques voyageront « local » cette année. Les raisons sont multiples : tandis que certains se disent surpris par la rapidité du processus de déconfinement et de la réouverture des frontières, et déclarent ne plus disposer de suffisamment de temps pour organiser un séjour à l’étranger, d’autres sont découragés par la situation épidémiologique encore peu rassurante en Europe, voire dans le monde, ou encore par l’obligation de porter un masque de protection et de se soumettre à un test de dépistage de la Covid-19 avant leur retour au pays.

Prudents malgré le déconfinement, 50% des sondés s’apprêtent donc à passer leurs vacances estivales en République tchèque. 36% des vacanciers s’orientent vers les destinations locales et 23% comptent profiter du calme et du confort que leur offrent leurs résidences secondaires, ces « chata » et « chalupa » tant prisées des Tchèques. Par conséquent, la demande tant d’achats que de locations pour ces maisons de campagne a considérablement augmenté au fil du printemps, selon les agences immobilières sollicitées par la Télévision tchèque. « Nous recevons jusqu’à 200 réponses pour une annonce, ce qui est vraiment inhabituel », a déclaré Roman Weiser de l’agence immobilière Bidli.

En ce qui concerne les séjours touristiques, un autre sondage effectué par l’agence Behavio a révélé que le massif de la Šumava, à proximité de la Bavière et de l’Autriche, serait la destination la plus prisée des Tchèques cet été (30%), suivie des Monts des Géants (Krkonoše – 18%), des massif des Jeseníky (17%) et des Beskides (15%). La région de Český ráj (Le Paradis tchèque ou de Bohême), le parc national de la Suisse tchéco-saxonne ou encore le lac Mácha (Machovo jezero) se préparent également à une fréquentation record cette année.

Photo: Magdalena KašubováPhoto: Magdalena Kašubová Pour inspirer les Tchèques et les inviter à sortir des sentiers battus, ainsi que pour encourager le secteur du tourisme durement frappé par la crise sanitaire, l’agence CzechTourism a publié une liste de 42 joyaux méconnus mais à découvrir. Parmi eux le monastère de Břevnov, à Prague, le château de Slavkov-Austerlitz, près de Brno, l’archéoparc celtique de Nasavrky, dans la région de Pardubice, ou encore le château de Jezeří, en Bohême du Nord, qui figure parmi les monuments historiques européens les plus menacés. La liste complète est à consulter sur le site https://www.kudyznudy.cz/svetovecesko.

Même Prague veut attirer les touristes. L’agence Prague City Tourism lancera prochainement une vaste campagne de promotion intitulée « Soyez à Prague comme chez vous » !

22-05-2020