Covid-19 : quels traitements en République tchèque ?

28-04-2020

La République tchèque comptait ce lundi 360 patients hospitalisés pour une infection au Covid-19, dont 73 dans un état grave. Certains patients sévèrement atteints font l’objet de traitements expérimentaux. Quels sont les médicaments à l’essai en Tchéquie ? On fait le point.

Photo: ČTK/Ondřej DemlPhoto: ČTK/Ondřej Deml Trois hôpitaux pragois ont récemment lancé des essais cliniques avec l'injection de plasma de patients guéris du Covid-19 à des patients malades.

« Je peux confirmer que du 20 au 22 avril, nous avons transfusé du plasma contenant des anticorps contre le coronavirus à trois malades en phase aiguë. Nous attendons les premiers résultats pour pouvoir évaluer l’efficacité de ce traitement », a fait savoir, la semaine dernière, le porte-parole de l’Hôpital Thomayer de Prague. Pour l’heure, la clinique a prélevé le plasma de convalescence chez six personnes guéries et d’autres donneurs potentiels sont sur liste d’attente. Des prélèvements ont lieu également à l’Hôpital universitaire (VFN) et à l’Hôpital militaire de Prague.

Plusieurs essais cliniques sur le plasma sanguin ont été lancés à travers le monde, se fondant sur ce principe d’immunothérapie, déjà expérimenté depuis un siècle, notamment lors de la grippe espagnole.

Un deuxième patient tchèque est actuellement traité à l’antiviral Remdesivir. L’intérêt pour ce médicament co-développé, aux Etats-Unis, par le chercheur tchèque Tomáš Cihlář s’est accru dans le pays après l’amélioration de l’état d’un premier Tchèque auquel le Remdesivir avait été administré et qui est à présent en convalescence. Le traitement à base de Remdesivir sera dorénavant appliqué dans quatre établissements hospitaliers à Prague et à Brno.

Photo illutrative: Fernando Zhiminaicela/Pixabay, CC0Photo illutrative: Fernando Zhiminaicela/Pixabay, CC0 Le ministère tchèque de la Santé a également autorisé l’utilisation du favipiravir, une substance anti-grippale développée au Japon et vendue comme médicament sous le nom d’Avigan.

Enfin, la République tchèque fait partie des cinq pays européens qui participeront à l’essai clinique international lancé par la société pharmaceutique française Sanofi. Son objectif sera d’étudier l’utilisation de plusieurs médicaments à base d’hydroxychloroquine, dans la prise en charge du Covid-19. Les médicaments seront testés dans six hôpitaux tchèques, dont ceux d'Ostrava et de Prostějov, en Moravie.

28-04-2020