Des scientifiques reconstituent le visage de saint Jean Népomucène

21-03-2019

Une équipe d’anthropologues tchèques a reconstitué le visage probable de saint Jean Népomucène. Symbole de la Contre-Réforme en pays tchèques, sa statue est omniprésente dans le pays, dans les églises, sur les ponts ou dans de petites chapelles ou oratoires à la campagne. Le résultat de cette reconstitution est toutefois très différent de la représentation classique du saint.

Le buste de saint Jean Népomucène, photo: ČTK/Miroslav ChaloupkaLe buste de saint Jean Népomucène, photo: ČTK/Miroslav Chaloupka « On peut voir qu’il est rasé de près, sa tonsure est relativement courte, ce qui, immédiatement, indique qu’il a appartenu à un ordre religieux. Quand on le regarde de face, on remarque une certaine asymétrie de la mâchoire. Et auand on le regarde de derrière, on note également une sorte d’asymétrie de la boîte crânienne. »

Eva Vaničková est anthropologue et coauteure de la reconstitution faciale de saint Jean Népomucène. Plus que ces détails physiques très précis, c’est peut-être davantage son apparence générale qui surprend. Les représentations classiques le montrent sous les traits d’un saint idéalisé, barbu, qui, s’il ne portait l’habit ecclésiastique, pourrait fort bien être un souverain quelconque.

Cette image classique de saint Jean Népomucène, tous les Tchèques la connaissent. Difficile en effet d’échapper à ses représentations omniprésentes dans le pays : canonisé au XVIIIe siècle comme un martyr de l’Eglise catholique, sur les bases d’une vie à l’authenticité douteuse, le saint fait l’objet d’un culte en Europe centrale depuis le XVIIe siècle, largement promu par les Jésuites, fers de lance de la Contre-Réforme qui se sont donné pour mission de faire oublier le réformateur Jan Hus.

Jean Népomucène a été torturé puis jeté dans la Vltava, photo: Jerzy Strzelecki, CC BY-SA 3.0Jean Népomucène a été torturé puis jeté dans la Vltava, photo: Jerzy Strzelecki, CC BY-SA 3.0 En 1393, Jean Népomucène a été torturé puis jeté dans la Vltava. Selon la légende, il aurait refusé de révéler au roi Venceslas IV la teneur de la confession de son épouse, la reine. En réalité, il s’agirait davantage d’une lutte de pouvoir entre les élites royale et ecclésiastique de l’époque. Toujours selon la légende, une couronne à cinq étoiles serait apparue dans le ciel au-dessus de l’endroit où la rivière aurait rejeté le corps de Jean. C’est cette couronne que l’on peut voir aujourd’hui sur toutes les représentations du saint patron des bateleurs.

Quoiqu’il en soit, aux yeux de l’Eglise, ce nouveau visage supposé de saint Jean Népomucène ne changera rien à son culte, comme le souligne Jiří Spiřík, prêtre de Nepomuk, la ville natale du saint :

« Nous ne vénérons pas la statue ou l’image de saint Jean Népomucène, ni même son apparence historique. Nous vénérons le saint qui est au ciel, ce qui était bon et sacré en lui et qui fait qu’il est bien de suivre son exemple. »

Les répliques de la dépouille mortelle de Jean Népomucène, photo: Archives de Západočeská univerzitaLes répliques de la dépouille mortelle de Jean Népomucène, photo: Archives de Západočeská univerzita Pour reconstituer l’apparence probable du saint, l’équipe de chercheurs n’a pas pu utiliser son crâne, mais en a utilisé une description détaillée, réalisée par le professeur Emanuel Vlček en 1972. Ondřej Bílek est un des autres chercheurs à avoir travaillé sur le buste :

« A partir de tous ces détails, Eva m’a amené à choisir des choses comme la forme des yeux ou l’apparence de la peau en fonction de l’ossature. Nous avons travaillé sur d’autres projets pendant toute cette reconstitution. C’est toujours bien de faire une pause, de reposer son regard. Après un certain temps, on remarque certaines erreurs, et on peut les corriger. »

Le buste de saint Jean Népomucène sera désormais exposé au musée de la ville de Nepomuk, qui espère ainsi attirer davantage de visiteurs. Pavel Motejzík, le directeur d’une association locale, est même partant pour la reconstitution du visage d’un autre personnage historique :

« Il y a un culte important de saint Adalbert dans la région. Son crâne est connu et exposé à la cathédrale Saint-Guy à Prague. Il serait très simple de scanner le crâne à distance et de retrouver l’apparence du saint pour ensuite l’exposer au musée. »

Saint Jean Népomucène, photo: Krabat77, CC BY-SA 3.0Saint Jean Népomucène, photo: Krabat77, CC BY-SA 3.0
21-03-2019