Elections en Slovaquie : l’importance du vote des Slovaques de Tchéquie

25-02-2020

Samedi 29 février se dérouleront en Slovaquie des élections législatives à l’importance notable, deux ans après l’assassinat du journaliste qui a secoué la classe politique et le pays dans son ensemble. Le week-end dernier s’est tenu un débat entre plusieurs candidats slovaques à Prague, où vit une bonne partie des dizaines de milliers de citoyens slovaques installés en Tchéquie. Leur vote et celui de la diaspora slovaque en général revêt cette année une importance particulière, comme l’explique Pavol Szalai du site euractiv.sk :

Photo illustrative: Vincent Eisfeld / nordhausen-wiki.de / CC BY-SA 4.0Photo illustrative: Vincent Eisfeld / nordhausen-wiki.de / CC BY-SA 4.0

 « Le vote des Slovaques de l’étranger est très important dans cette élection. on sait déjà que 55 000 Slovaques ont demandé à voter depuis leur lieu de résidence à l’étranger, ce qui est bien plus que lors de la dernière élection législative de 2016. Les sociologues estiment que ce chiffre représente un à deux points qui peuvent être ajoutés au score de tel ou tel parti. »

Sait-on pour qui votent les Slovaques de l’étranger en général ?

 « Il est très difficile de dire quelles sont les préférences des Slovaques de l’étranger. Ils ne sont pas vraiment pris en compte dans les sondages. Ce qu’on sait c’est que 50 000 environ de ces 55 000 Slovaques inscrits à l'étranger ont leur résidence permanente en Slovaquie, donc ce sont des gens qui reviennent régulièrement en Slovaquie – par exemple des étudiants ou des travailleurs dans des pays proches. »

 « On peut supposer que si ces gens sont partis de leur pays pour mieux vivre ou travailler à l’étranger, ils ne vont pas soutenir les partis au pouvoir comme SMER, mais plutôt voter pour des partis d’opposition. La question est de savoir dans quelle mesure ils vont voter pour le parti fasciste ou pour l’opposition démocratique. »

 « Il y évidemment plusieurs types d’étudiants ou de travailleurs à l’étranger : des étudiants en Allemagne ou des infirmières en Autriche par exemple. Certains ne s’identifient peut-être pas à l’opposition démocratique et leur volonté de donner un coup au système pourrait malheureusement se traduire par un vote pour le parti fasciste (LSNS). »

Andrej Kiska, photo: ČTK/Dalibor GlückAndrej Kiska, photo: ČTK/Dalibor Glück « On peut aussi supposer que les nombreux étudiants slovaques à l’étranger vont voter pour l’opposition démocratique, en particulier pour la formation progressiste dont est issue l’actuelle présidente Zuzana Čaputová (PS) ou celle de l’ancien président Andrej Kiska (ZL). »

Il y a de nombreux étudiants et travailleurs slovaques en Tchéquie – leur vote est-il plus important que dans d’autres pays ?

 « Le vote des étudiants slovaques en Tchéquie est effectivement très important. Je pense que la majorité des étudiants slovaques de l’étranger suivent un cursus en Tchéquie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les partis slovaques font également des meetings en Tchéquie. »

 « Ce qui est important est que chaque vote compte, car il y a probablement beaucoup de partis qui vont entrer au Parlement, qui sera par conséquent très fragmenté. C’est une des raisons pour lesquelles le vote des Slovaques de l’étranger va être important. »

25-02-2020