Foire du Livre de Leipzig : la République tchèque mise à l’honneur

21-03-2019

La République tchèque est l’invitée d’honneur de la Foire du livre de Leipzig, en Allemagne, qui a ouvert ses portes ce mercredi. Quelque 60 écrivains tchèques participent à ce grand rendez-vous littéraire, visité par plus de 270 000 personnes l’année dernière.

Photo: ČTK/DPA/Jan WoitasPhoto: ČTK/DPA/Jan Woitas Présentation de nouvelles parutions et nouvelles tendances, de livres d’auteurs confirmés et d’étoiles montantes de la littérature européenne, voilà le programme de la deuxième plus grande foire commerciale en Allemagne consacrée à l’édition après celle de Francfort. Du 21 au 24 mars, la ville de Leipzig accueille plus de 2 500 exposants venus de plusieurs dizaines de pays. Parmi les 3 400 lectures, rencontres et manifestations culturelles qui s’y dérouleront d’ici dimanche, 130 seront consacrées à la littérature tchèque.

« Nous collaborons avec les éditeurs tchèques depuis les années 1990 et nos relations sont devenues encore plus intenses ces dix dernières années, » explique le directeur de cette foire bouillonnante, Oliver Zille. L’édition 2019 a pour thème principal le 30e anniversaire de la chute des régimes communistes en Europe centrale et orientale, et plus particulièrement les changements survenus dans la région au cours de ces trente dernières années.

L’occasion de s’interroger sur l’évolution de la littérature tchèque depuis 1995, année où la Tchéquie a également été le pays hôte de la Leipziger Buchmesse. Comme le rappelle le quotidien tchèque Lidové noviny dans son édition de ce jeudi, la foire avait alors rendu hommage à des auteurs bien connus dans l’espace germanophone, tels que Milan Kundera, Ivan Klíma, Pavel Kohout, Václav Havel ou Ludvík Vaculík, tous abondamment traduits, depuis les années soixante, en Allemagne, en Suisse et en Autriche.

Photo: ČTK/hris Emil JanssenPhoto: ČTK/hris Emil Janssen « La situation est bien différente pour la nouvelle génération d’auteurs » écrit le journal. Il constate que seule une poignée d’écrivains tchèques ont percé sur le marché du livre allemand depuis la révolution de Velours, à savoir Jaroslav Rudiš, récompensé à la précédente Foire du livre de Leipzig par le Prix des maisons littéraires, ou encore Radka Denemarková et Jáchym Topol. La situation est d’ailleurs presque similaire sur le marché du livre francophone, où Jaroslav Rudiš, 46 ans, est désormais un auteur confirmé. Deux de ses romans, La Fin des punks à Helsinki et Avenue nationale ont été publiés en français.

Outre les trois auteurs cités, parmi lesquels le romancier et poète Jachym Topol est également connu des lecteurs français grâce à ses œuvres Ange exit, Missions nocturnes ou Zone cirque, la Foire du livre de Leipzig fait la part belle aux écrivains qui ont émergé après l’an 2000. Parmi eux les romanciers Bianca Bellová, Michal Ajvaz et Jiří Hájíček, le dramaturge Petr Zelenka, les auteurs de livres pour enfants Galina Miklínová et Petr Sís, ou encore l’auteure de BD Lucie Lomová. La romancière Kateřina Tučková, 38 ans, est aussi de la partie : à l’automne dernier, elle a été accueillie en résidence d’écrivains à Leipzig. C’est à ce moment-là qu’elle a répondu aux questions à la Radio tchèque :

Kateřina Tučková, photo: ČRoKateřina Tučková, photo: ČRo « C’est formidable d’avoir du temps pour écrire. Je suis ici pour un séjour d’un mois. J’en profite pour travailler sur mon nouveau roman qui est déjà presque achevé. Il s’appelle ‘Bílá voda’ (L’eau blanche) et il parle des persécutions qu’ont subies des religieuses en Tchécoslovaquie sous le régime communiste. »

Kateřina Tučková, une jeune voix de la République tchèque, fait partie des soixante auteurs qui occupent aujourd’hui le devant de la scène littéraire du pays et qui sont mis à l’honneur à Leipzig. Selon les professionnels du métier, il faudra attendre deux ou trois ans pour évaluer l’impact de leur présence à la grande fête du livre sur leur carrière internationale.

21-03-2019