Foot – Ligue Europa : trois clubs tchèques qualifiés, une première ; Liberec hérite de Marseille

28-08-2015

C’est une belle soirée européenne comme ils n’en avaient plus vécue depuis bien longtemps qu’ont passée les amateurs de football tchèque jeudi. Trois clubs, le Viktoria Plzeň, le Sparta Prague et le Slovan Liberec, se sont qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue Europa ; du jamais vu depuis la refondation de la seconde plus prestigieuse des coupes continentales il y a sept ans. Seul le FK Jablonec, qui avait toutefois la tâche la plus compliquée contre l’Ajax Amsterdam, n’est pas parvenu à passer le stade des barrages.

Ajax Amsterdam - FK Jablonec, photo: ČTKAjax Amsterdam - FK Jablonec, photo: ČTK Tenu en échec à domicile par les Néerlandais (0-0), le club de Bohême du Nord n’a pas été en mesure de remonter le handicap d’un but qu’il possédait suite à sa défaite (0-1) concédée aux Pays-Bas la semaine dernière. A la différence de son prestigieux adversaire, qui s’était imposé grâce à un coup de pied de réparation au match aller, Jablonec n’a pas transformé le penalty dont lui aussi a bénéficié au retour à l’heure de jeu. Exécuteur malheureux de la sentence qui aurait pu permettre à son équipe de remettre les pendules à l’heure sur l’ensemble des deux matchs, le milieu de terrain slovaque Ján Greguš a fait amende honorable au terme des quatre-vingt-dix minutes :

« Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions en première mi-temps, mais la seconde a été plus ouverte et nous avons eu trois fois la possibilité d’ouvrir le score. Comme toujours, si j’avais transformé le penalty, nous aurions sans doute vu un tout autre match. Vous imaginez bien ce que je ressens. Mais il restait encore une demi-heure à jouer durant laquelle nous avons été incapables de marquer. Nous avions déjà eu des occasions à l’aller que nous n’avions pas su concrétiser, et c’est pourquoi notre parcours s’arrête là. »

Nettement dominateur dans la possession de balle et la maîtrise générale à Amsterdam comme dans ce petit stade de Jablonec qui offrait, jeudi soir, une vue magnifique sur le coucher de soleil derrière le mont Ještěd, symbole de la région, la (très) jeune équipe de l’Ajax dirigée par Frank de Boer n’a certainement pas volé sa qualification, et ce malgré la stérilité parfois agaçante de son jeu et son infériorité numérique dans la dernière demi-heure. Et si, au coup de sifflet final, les joueurs et l’entraîneur de Jablonec pouvaient légitimement, ne serait-ce que de leur point de vue, estimer avoir raté le coche et être passés tout près de quelque chose de très grand dans l’histoire de leur club, forcés étaient-ils également de reconnaître, à tête refroidie, que, même dans un sport comme le football où la logique est régulièrement foulée aux pieds, la fortune sourit malgré tout plus souvent aux audacieux qu’aux timorés.

FC Thoune - Sparta Prague, photo: ČTKFC Thoune - Sparta Prague, photo: ČTK Ces états d’âmes, les trois autres clubs tchèques qui poursuivront leur aventure en Ligue Europa cet automne, n’ont, eux, pas de raisons d’en avoir. Tandis que les refoulés de la Ligue des champions, le Viktoria Plzeň et le Sparta Prague, qui s’étaient imposés devant leur public à l’aller respectivement contre Novi Sad (3-0) et le FC Thoune (3-1), ont confirmé leurs avances relativement confortables en ramenant une nouvelle victoire (2-0) de Serbie et un résultat nul (3-3) de Suisse, la performance de la soirée a été à mettre sur le compte du Slovan Liberec, revenu victorieux de son délicat déplacement en Croatie. Vojvodina Novi Sad - Viktoria Plzeň, photo: ČTKVojvodina Novi Sad - Viktoria Plzeň, photo: ČTKComme à l’aller à domicile, où il avait déjà disposé de l’Hajduk Split (1-0), le club vainqueur de la coupe de République tchèque la saison dernière s’est de nouveau imposé sur la plus petite des marges (1-0) dans l’ambiance traditionnellement très chaude du stade de Poljud. Un but inscrit en milieu de première mi-temps par l’attaquant Josef Šural a calmé les ardeurs dalmatiennes et validé la qualification d’un Slovan certes habitué aux joutes européennes mais qui n’avait assuré son maintien en Synot Liga (le championnat tchèque) la saison dernière que lors des dernières journées avant donc, finalement, de remporter la coupe nationale.

Hajduk Split - Slovan Liberec, photo: ČTKHajduk Split - Slovan Liberec, photo: ČTK Auteur d’un début de saison prometteur cet été tant dans le jeu que dans les résultats (3e en championnat après cinq journées), Liberec s’est offert le droit de disputer six rencontres supplémentaires en Ligue Europa, une compétition qui lui avait particulièrement bien réussi en 2013-2014, où il était parvenu jusqu’en 16es de finale. Le tirage au sort de la composition des groupes, effectué ce vendredi midi à Monaco, a placé le club de Bohême du Nord dans celui notamment de l’Olympique de Marseille, en compagnie des Portugais de Braga et des Néerlandais de Groningen.

Le tirage de la Ligue Europa, photo: ČTKLe tirage de la Ligue Europa, photo: ČTK De leur côté, Plzeň et le Sparta Prague, qui rêvaient des affiches plus prestigieuses de la Ligue des champions, affronteront les Espagnols de Villeréal, les Autrichiens du Rapid Vienne et les Biélorusses du Dinamo Minsk pour le premier, et les Allemands de Schalke, les Chypriotes de l’APOEL Nicosie et les Grecs de Tripolis pour le second. Des noms certainement moins ronflants et vendeurs que ceux de l’autre coupe, la grande, mais après tout, on n’a que ce qu’on mérite. Et puis cette Ligue Europa, somme toute, sied plutôt bien aux clubs tchèques…

28-08-2015