Jihlava et Kaliště rendent hommage à leur fils Gustav Mahler

19-05-2010

Deux dates importantes marquent le début et la fin du festival Gustav Mahler qui vient de commencer dans la ville de Jihlava, dans le Plateau tchéco-morave : le 99e anniversaire de sa mort, le 17 mai, et le 150e anniversaire de sa naissance, le 7 juillet. Entre ces deux dates le public pourra se rassasier de musique malhérienne.

Dagmar Pecková, photo: CTKDagmar Pecková, photo: CTK Le célèbre compositeur est né à Kaliště, un bourg situé non loin de Jihlava, le 7 juillet 1860. Ces jours-ci, Jihlava et Kaliště rendent donc hommage au grand symphoniste qui a passé dans leur région les quinze premières années de sa vie. Le festival intitulé « La Musique des mille - Mahler Jihlava 2010 » a été inauguré mardi par l’Orchestre de chambre de Pardubice, qui a interprété, avec le concours de la mezzo-soprano Dagmar Pecková et du ténor Jaroslav Březina, la cantate « Le Chant de la terre », avant-dernière œuvre de Gustav Mahler considérée comme son testament artistique. Le musicologue Petr Veber présente la suite du programme du festival :

Petr VeberPetr Veber « A Jihlava aura lieu un concert de l’Orchestre symphonique de la Ville de Prague dirigé par Zdeněk Mácal. qui exécutera la Première symphonie de Gustav Mahler. Ensuite se produiront à Jihlava des ensembles de chambres et des solistes. Le public pourra entendre des lieder de Gustav Mahler ainsi que son quatuor avec piano qui est une de ses rares compositions de chambre. »

Au programme d’autres concerts figure entre autres la cantate « L’éveil des sources » de Bohuslav Martinů, et la musique de Pavel Vranický, compositeur né en 1756 à Nová Říše, dans les environs aussi de Jihlava. Toujours d’après Petr Veber, une statue de Gustav Mahler sera aussi inaugurée dans le cadre du festival :

Gustav MahlerGustav Mahler « Elle sera située à l’endroit où se trouvaient les remparts de la ville, dont les vestiges sont encore visibles. Sur à cet emplacement qu’avait été construite dans les années 1860 une synagogue, qui a été incendiée par les nazis le 13 mars 1939, soit juste après l’invasion de la Tchécoslovaquie. Sur les anciens remparts il y a donc aujourd’hui un parc où se trouve déjà le socle pour la statue de Gustav Mahler. »

Le public sera sans doute attiré aussi par le programme préparé à Kaliště pour le jour du 150e anniversaire de la naissance du compositeur :

« Le célèbre baryton Thomas Hampson donnera un récital de lieder de Mahler mais le public pourra assister aussi à un très intéressant concert de l’Orchestre d’instruments à vent de la Garde du Château de Prague et de la police de République tchèque. Ce sera une réplique d’un concert que le jeune Mahler pouvait entendre à Jihlava à l’âge de 15 ans. »

Petr Veber ajoute qu’il s’agira d’un programme de musique militaire mais aussi d’adaptations pour orchestre militaire des compositions du répertoire symphonique de l’époque, programme qui a été présenté dans la ville en 1875 par la Fanfare militaire du 49e régiment de Jihlava.

Jaroslav Březina, photo: CTKJaroslav Březina, photo: CTK C’est cependant le concert de gala, avec à son programme la IIe symphonie « Résurrection » de Gustav Mahler, qui couronnera le festival dans la soirée du même jour. Cette œuvre monumentale sera exécutée par le Mahler Chambre Orchestra dirigé par Manfred Honneck, le Chœur philharmonique de Prague, la soprano norvégienne Birgitte Christensen et la célèbre mezzo-soprano suédoise Anne Sofie von Otter. Le concert sera retransmis par des télévisions de nombreux pays.

19-05-2010