JO de Turin : les Tchèques attendent toujours une deuxième médaille, les hockeyeurs surpris par la Suisse

16-02-2006

Déception pour la fondeuse Katerina Neumannova qui n'a terminé que cinquième, jeudi, du 10 kilomètres classique et n'a donc pas décroché de deuxième médaille pour la République tchèque aux Jeux olympiques d'hiver de Turin. Enorme surprise en hockey sur glace où les Tchèques, après avoir réussi leur entrée en matière dans le tournoi contre l'Allemagne (4-1), ont été battus par la Suisse (2-3).

Katerina Neumannova, photo: CTKKaterina Neumannova, photo: CTK Les journées de compétititon passent et la moisson de médailles pour les Tchèques se résume toujours à l'argent obtenu, dimanche, par Katerina Neumannova dans l'épreuve de poursuite (2x7,5 km en style classique puis libre). Jeudi matin, sur l'exigeant parcours de Pragelato, quelques heures après avoir fêté son trente-troisième anniversaire, la Tchèque, quintuple médaillée olympique, avait donc une nouvelle occasion de décrocher le titre qui manque tant à son riche palmarès sur le 10 km parcouru en style classique. Mais malgré un très bon départ et des temps intermédiaires qui lui ont permis de croire en un podium jusqu'au huitième kilomètre (2e meilleur temps au dernier passage intermédiare à 7,7 km), Neumannova a ensuite baissé de cadence, laissant s'envoler vers la victoire l'impressionnnate Kristina Smigun en 27'51''4. L'Estonienne, qui s'est ainsi offerte sa deuxième médaille d'or en Italie après celle décrochée en poursuite, a devancé les Norvégiennes Marit Bjoergen et Hilde Pedersen. Pour ce qui sera sans doute la dernière course olympique de sa carrière, la Tchèque s'alignera encore au départ du 30 kilomètres libre vendredi prochain.

Tchéquie - Suisse, photo: CTKTchéquie - Suisse, photo: CTK En hockey sur glace, les Tchèques vivent un début de tournoi pour le moins chaotique. Après avoir disposé dans la douleur de l'Allemagne (4-1), mercredi, l'équipe coachée par Alois Hadamczik s'est inclinée face à la Suisse et au talent de son gardien de but David Aebischer (2-3). Les champions du monde en titre, privés de leur gardien Dominik Hasek (qui s'est blessé aux adducteurs après à peine dix minutes de jeu contre les Allemands), se sont ainsi singulièrement compliqués la tâche en vue de la qualification pour les quarts de finale. Après cette déconvenur helvétique, les partenaires de Jaromir Jagr affronteront donc samedi la Finlande, candidat à une médaille, avec l'ambition première de retrouver un nouvel élan.

16-02-2006