La Malostranská beseda prête à redevenir le cœur culturel de Malá Strana

03-03-2010

Depuis le 1er mars, la ‘Malostranská beseda’, une institution dans le paysage culturel pragois depuis le XIXe siècle, a repris ses activités. Depuis quatre ans, le bâtiment de la beseda était en reconstruction. Remise à neuf, dotée à nouveau de ses tours originelles, et modernisée, elle est désormais prête à accueillir les amateurs de musique, de théâtre, de cinéma, mais aussi les bon-vivants, les flâneurs et les touristes.

Difficile de traduire en français le terme de beseda : il indique l’idée de causerie, de carrefour, et désigne donc dans le cas de la Malostranská beseda un lieu de rencontres et un espace multiculturel dont la tradition remonte aux années 1860. L’édifice est encore plus vieux, puisqu’il a été construit au XIIIe siècle et a été le siège de l’hôtel de ville de Prague jusqu’en 1784. En janvier dernier, les travaux visant à remettre d’aplomb ce bâtiment massif qui trône sur la place du Petit côté se sont terminés avec la mise en place d’une nouvelle cloche dans une de ses trois tours, reconstruites après deux siècles d’absence. Et le 1er mars, la beseda a entièrement repris ses activités culturelles, comme l’explique David Hanzlík, directeur artistique de la Malostranská beseda :

Malostranská beseda, photo: CTKMalostranská beseda, photo: CTK « La Malostranska beseda offre bien plus de choses qu’autrefois. Nous retrouvons au premier étage les clubs de théâtre et de musique. Et au deuxième étage, que même les habitués de la beseda ne connaissent pas, il y aura un nouveau café-vidéo et une nouvelle salle de réunion. Dans le café-vidéo, nous voulons nous orienter vers des films documentaires, de films de voyage et nous voulons revenir vers des films qui ne sont plus distribués et qu’il n’est plus possible de voir. Et nous sommes très contents d’avoir réussi à convaincre Michal Dvořák, du groupe Lucie, de venir y projeter son film sur les musiques du monde ‘Pandurango’. »

Les musiciens praguois et les amateurs de musique attendaient également depuis longtemps la réouverture d’une des salles de concert les plus appréciées de la capitale tchèque. David Hanzlík :

Malostranská beseda, photo: CTKMalostranská beseda, photo: CTK « Les concerts auront lieu six fois par semaine, le théâtre chaque dimanche. Nous voulons renouer avec ceux qui avaient l’habitude de venir ici dans les années 1980 et 1990. Cela veut dire que nous allons à nouveau accueillir des musiciens comme Vladimír Mišík, Ivan Hlas, Jan Burian, Petr Kolář, Martin Němec. Et nos spectateurs peuvent aussi se réjouir de concerts de musique folk, parce que joueront ici les groupes Devítka, Žalman, et une fois par mois il y aura une rencontre des amateurs de ce style de musique. Bien sûr, il y aura du jazz, ainsi qu’une scène plus ‘club’. »

Malostranská besedaMalostranská beseda Pour célébrer sa réouverture, c’est le théâtre Jára Cimrman qui se produit sur la scène de la beseda, qui avait d’ailleurs accueilli les premières représentations des aventures de la personnalité préférée des Tchèques, bien qu’il s’agisse d’un personnage fictif. Enfin, sous les toits a été installée une galerie d’art. La galeriste Karina Kubišová :

« Nous voulons nous concentrer sur la génération centre-européenne d’artistes, notamment les artistes tchèques. Ce sont pour la plupart des gens qui ont grandi ici et qui ont donc un lien particulier avec cette maison. »

La Malostranská beseda est donc prête à reprendre sa place de cœur de la culture praguoise. Au rez-de-chaussée, une brasserie, dans la grande tradition tchèque, attend de régaler les amateurs de bière et de bonne chaire.

03-03-2010