La République tchèque - pays des casinos

06-06-2007

La Tchéquie est le paradis des jeux de hasard. Les casinos et les salons de jeux se multiplient et ceux qui les fréquentent risquent de développer une passion pathologique du jeu qui finira par les ruiner. La législation actuelle n'est pas capable d'enrayer cette prolifération des jeux de hasard et les initiatives législatives dans ce sens tardent à venir.

Ce sont notamment les appareils de loterie vidéo qui compliquent la situation. Tandis que les municipalités peuvent interdire les machines à sous classiques, elles ne peuvent rien faire contre ces machines électroniques qui sont autorisées par le ministère des Finances. Les communes qui subissent donc tous les inconvénients de la prolifération de ce genre de jeux, n'en tirent aucun profit. Les deux plus grandes sociétés de loterie et de jeux Synot Lotto et Sazka investissent de grandes sommes dans les appareils de loterie vidéo et de nouvelles salles de jeux s'ouvrent mêmes dans les centres-villes d'où les machines à sous classiques ont été évincées par des décrets municipaux.

Josef NovotnyJosef Novotny Cette situation ne laisse pas indifférents quatre dizaines de municipalités dont les maires ont lancé l'initiative « L'Association des villes et des communes contre les jeux de hasard ». Ils revendiquent le droit de limiter le nombre incontrôlé des casinos et de salles de jeux dans leurs communes et d'encaisser une part des recettes de ces établissements. Le sénateur Josef Novotny, ancien maire de la ville de Bystrice pod Pernstejnem, est le vice-président de cette association. Il cherche à attirer l'attention sur l'ampleur du phénomène :

« C'est un problème qui concerne l'ensemble de la société, donc tout le monde. Et nous estimons que nous devons nous réunir et adopter une stratégie unique. C'est notre seule possibilité dans le milieu tchèque qui est complètement imprégnée par les lobbyings et dans lequel la législation, et surtout celle concernant les loteries, évolue pendant tout le temps, depuis 1990 jusqu'à aujourd'hui. »

Photo: CTKPhoto: CTK Selon le journal Hospodarske noviny, l'année dernière, les Tchèques ont investi dans les loteries et d'autres jeux de hasard une somme record de 98,1 milliards de couronnes, quelque 3,5 milliards d'euros. Une partie de ces recettes devrait être encaissée par les organismes d'intérêt public. Cependant, le journal attire l'attention sur le fait que malgré l'augmentation des recettes de 8 %, les sociétés de jeux ont prélevé moins de moyens financiers pour les activités des organisations caritatives, sportives et culturelles. Ces organismes ont reçu 142 millions de couronnes de moins qu'en 2005. Récemment, deux projets de loi visant à améliorer cette situation ont été rejetés par la Chambre des députés. Le ministère des Finances prépare maintenant un nouvel amendement de la loi sur les loteries qui ne sera cependant soumis au gouvernement que vers la fin de cette année.

06-06-2007