La Semaine du développement durable et ses défis

30-05-2006

C'est pour la quatrième fois que se tient, ces jours-ci à Prague, la Semaine du développement durable, une série de conférences, de colloques et de séminaires cherchant des réponses aux questions importantes pour la survie de l'humanité.

Le ministre tchèque de l'Environnement Libor AmbrozekLe ministre tchèque de l'Environnement Libor Ambrozek Qu'est-ce que le développement durable ? Selon la définition la plus courante, il s'agit d'un ensemble de stratégies qui permettent de satisfaire les besoins de la population par les instruments économiques et technologiques en respectant l'environnement. D'après le ministre tchèque de l'Environnement, Libor Ambrozek, l'objectif de la quatrième Semaine du développement durable est de démontrer que la consommation et la production durables ne font pas obstacle au développement économique. Au contraire, elles peuvent être conçues comme un défi et une occasion pour les milieux d'affaires. Elles peuvent permettre d'adapter la production pour réduire la consommation d'énergie et de matériel et rendre ainsi les producteurs plus compétitifs sur le marché.

Les séminaires organisés dans le cadre de cette Semaine par le ministère tchèque de l'environnement en coopération avec les ambassades de France, de Grande-Bretagne et de Suisse, sont donc consacrés à la production durable, à la gestion des villes et aussi à l'aide au développement. C'est sur ce dernier point qu'a porté l'intervention de Denis Loyer, de l'Agence Française de Développement (AFD):

«Je suis venu à Prague pour expliquer l'expérience d'un bayeur de fonds bilatéral qui a fait du développement durable le centre de sa stratégie, à la fois pour financer la lutte contre la pauvreté, pour financer la réduction des inégalités dans le monde qui sont insupportables et puis aussi pour financer les biens publics globaux qui sont la préservation du climat et de la biodiversité. Et il ne faut pas oublier non plus la lutte contre la dégradation des terres, la désertification ou les grandes endémies.»

L'aide au développement et le développement durable étant les thèmes aux dimensions planétaires, il est évident qu'ils doivent être traités dans le cadre d'une coopération internationale. Denis Loyer :

« Je pense qu'en ce qui concerne l'aide au développement, personne ne peut y arriver tout seul. La tâche est tellement immense qu'il faut que tout le monde travaille ensemble et le maître mot du développement durable et de l'aide au développement est le partenariat. Cela veut dire que chacun veut travailler aussi avec la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, et qu'entre les bayeurs de fonds bilatéraux, que ce soit la République tchèque ou l'Agence Française de Développement, il faut travailler ensemble et utiliser ce que chacun sait faire le mieux pour qu'au final les pays aient le meilleur impact à un coût qui soit le plus réduit.»

Dans le cadre de la Semaine du développement durable, « La belle verte », un film de science-fiction basé sur la problématique environnementale et réalisé par Coline Serrau, sera présenté à l'Institut français de Prague.

30-05-2006