L'Année de la musique tchèque au Centre tchèque de Paris

23-01-2004

L'année 2004 est celle de la musique tchèque. L'événement est célébré, aussi, au Centre tchèque de Paris par des concerts, ces mercredi et vendredi, consacrés à Leos Janacek. Ecoutons son directeur, M. Mikhaël Wellner Pospisil:

"La soirée inaugurale bis est composée des Chants moraves et de Concertino de Janacek, toujours avec le jeune artiste tchèque fixé à Paris, Krystof Maratka, et on a ajouté une nouvelle composition de Maratka, Astrofonia, pour montrer que la tradition de la musique moderne se poursuit dans nos pays et que Maratka est l'un des dignes successeurs de Leos Janacek. La musique de Janacek est extrêmement populaire en France. Cette manifestation est le début des festivités concernant l'Année de la musique tchèque en France et de tout ce que fait à cette occasion le Centre tchèque à Paris."

C'est, en effet, la première manifestation dans le cadre de l'Année de la musique tchèque, est-ce que vous envisagez organiser d'autres manifestations de ce genre?

"Bien évidemment, c'est toute une programmation orientée vers la musique tchèque. L'année de la musique tchèque nous incite à faire encore plus que d'habitude. Je ne peux tout citer, parce que c'est une liste sans fin. On commence par une manifestation qui n'est pas entièrement tchèque, mais qui a beaucoup d'importance. Avec 9 autres pays qui élargissent l'Europe, nous organisons un grand concert, le 1er mai, où chaque nouveau pays de l'UE fera venir un ensemble de la musique contemporaine et on fera un marathon musical accompagné des dégustations gastronomiques des spécialités de chacun des pays. Ca va se passer le 1er mai et c'est une manifestation soutenue par le ministre français de la Culture Jean-Jacques Aillagon et Mme Noëlle Lenoir, ministre des Affaires européennes. Ensuite nous organiserons la Nuit des lauréats de la fondation Martinu de Prague, avec Toccata Europe. Avec la même Toccata, on fera plus tard un festival de musique tchèque pour marquer l'anniversaire d'Antonin Dvorak, le 8 mai prochain. Le programme s'appellera Bon anniversaire, M. Dvorak. On va faire plusieurs cycles aussi, dont celui de la guitare de Vladimir Mikulka, on va donner des pièces de Bedrich Smetana, ainsi qu'un programme autour d'Antonin Rejcha, un autre célèbre Tchèque qui a marqué la culture française, etc."

23-01-2004