Le président tchèque décore une quarantaine de personnalités à l’occasion de la fête nationale

28-10-2019

Comme le veut la tradition en ce 28 octobre, jour de fête nationale qui marque la fondation de la Tchécoslovaquie en 1918, le président de la République Miloš Zeman remet des décorations nationales à plusieurs dizaines de personnalités tchèques et étrangères. Des militaires, hommes politiques, artistes et sportifs figurent cette année parmi les personnes honorées par le chef de l’Etat à l’occasion d’une cérémonie qui se déroule ce lundi soir dans la salle Vladislas du Château de Prague.

Photo: Filip Jandourek, ČRoPhoto: Filip Jandourek, ČRo

Quatre distinctions civiles sont traditionnellement remises par le président dans le cadre des célébrations du 28 octobre, à savoir l’Ordre du Lion blanc, qui fait figure de la plus haute distinction tchèque, l’Ordre T. G. Masaryk, la Médaille du mérite et la Médaille de la bravoure.

Cette année, Miloš Zeman a choisi d’honorer 43 personnes, soit le nombre le plus élevé depuis son entrée en fonction, en 2013.

Parmi elles, l’ancien maire de Vienne Helmut Zilk, décoré à titre posthume. En 1998, l’ex-président tchèque Václav Havel a renoncé à décorer M. Zilk, à cause des soupçons à propos de sa prétendue collaboration avec la police secrète communiste, la StB, dans les années 1960.

Deux anciens chefs d’Etat doivent également être décorés par Miloš Zeman : son prédécesseur Václav Klaus, ainsi que l’ancien président slovaque Rudolf Schuster.

Dernier pilote tchèque de la RAF britannique encore vivant, Emil Boček, 96 ans, figure parmi plusieurs héros de la Seconde Guerre mondiale récompensés, au même titre que le défunt Karel Kněz, un des collaborateurs du groupe Silver A qui a contribué à l’attentat contre le protecteur Reinhard Heyrdich en 1942.

Le chef de l’Etat a décidé d’honorer la mémoire du maître-chien tchèque Tomáš Procházka, victime d’un attentat survenu il y a un an sur la base aérienne de Shindand, en Afghanistan.

Les sportifs ne manquent pas dans le cru 2019 : le hockeyeur Jaromír Jágr est distingué pour sa carrière brillante en LNH, aux côtés de la championne des courses automobiles Eliška Junková-Khásová, décorée à titre posthume.

Plusieurs hommes d’affaires reçoivent une décoration d’Etat, dont les industriels Rudolf Ovčaří et Vladimír Plašil, le juriste mécène francophone Pavel Smutný, ou encore Jan Antonín Baťa, mort en exil au Brésil en 1965, après avoir géré, dans l’entre-deux-guerres, l’empire de la chaussure fondée par son demi-frère Tomáš Baťa.

Dans le domaine de la culture, le directeur du Musée national Michal Lukeš est décoré, de même que le célèbre photographe Jan Saudek, le cinéaste serbe Emir Kusturica, diplômé de l’école de cinéma de Prague, ou le chanteur et acteur Josef Zíma.

28-10-2019