Le Printemps de Prague n’est pas qu’un festival de musique classique

12-05-2010

La musique classique mais aussi le jazz, le rock et les musiques du monde – tels sont les programmes que le festival international de musique Printemps de Prague a préparé pour son public. La 65e édition du festival commence officiellement ce mercredi dans la grande salle de la Maison municipale de Prague.

Sir John Eliot Gardiner, photo: CTKSir John Eliot Gardiner, photo: CTK Le véritable début du festival a cependant déjà eu lieu dimanche dernier. C’est dans la salle du Rudolfinum que le public a frénétiquement applaudi l’ensemble English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir qui ont exécuté sous la direction de Sir John Eliot Gardiner la Grande messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach. Ce concert est considéré par certains d’ores et déjà comme un sommet du festival. Son début officiel, c’est-à-dire l’exécution du cycle de poèmes symphoniques de Bedřich Smetana Ma Patrie a été confié l’Orchestre Prague Philharmonia sous la baguette de son jeune directeur musical Jakub Hrůša. Ce dernier présentera au public une vision moins monumentale, plus intimiste du chef d’œuvre de Smetana :

« J’ai dirigé relativement souvent certains poèmes symphoniques faisant partie du cycle, le plus souvent les poèmes Vltava et Šárka. Je n’ai présenté Ma Patrie dans son ensemble qu’une seule fois jusqu’à présent. Donc c’est nouveau pour moi. Et je suis assez content d’avoir eu cette possibilité parce que c’est une tâche exceptionnelle. Ce n’est qu’au concert qu’on se rend compte combien l’interprétation du cycle est difficile. »

Comme nous venons de dire, la programmation du festival refuse désormais de se limiter à la musique classique et réserve aussi certains concerts à des musiques d’autres genres. D’après le directeur du festival Roman Bělor, les organisateurs ont cherché également à élargir la palette des salles dans lesquelles les concerts seront donnés :

Roman Bělor, photo: CTKRoman Bělor, photo: CTK « Le Printemps de Prague donnera ses concerts dans toute une série d’autres lieux dont le centre culturel ‘ Le Carrefour de Prague’, l’église Saint-Simon et Saint-Jude ou le Centre des congrès ou aura lieu le 13 mai le concert de la chanteuse de jazz américaine Dianne Reeves. Les scènes du Printemps de Prague sont donc nombreuses et nous recherchons intentionnellement des espaces où nous n’avons pas encore été. »

Pierre Boulez, photo: www.festival.czPierre Boulez, photo: www.festival.cz Plus de 60 manifestations musicales de divers genres figurent au programme du festival. Parmi les vedettes très attendues il y a les pianistes Murray Perrahia et Radu Lupu, la violoniste Anne-Sophie Mutter, les cantatrices Rachel Harnisch et Olga Borodina. Le chef de la programmation du festival Antonín Matzner se félicite surtout d’avoir réussi à attirer à Prague les chefs d’orchestre André Previn et Pierre Boulez :

« Ce qui me donne une grande satisfaction et ce qui est aussi l’accomplissement de mes désirs personnels c’est la participation de Pierre Boulez, chef d’orchestre légendaire de 85 ans. (…) A son âge Pierre Boulez ne veut plus être chef invité de différents orchestres. Il a réduit considérablement ses activités et il travaille exclusivement avec les orchestres symphoniques de Chicago, de Vienne et de Dresde et avec les ensembles qu’il a créés. Je pense que nous n’aurons plus beaucoup d’occasions de le voir. »

L'Ensemble Intercontemporain, photo: www.festival.czL'Ensemble Intercontemporain, photo: www.festival.cz Pierre Boulez viendra donc à Prague avec l’Ensemble Intercontemporain qu’il a fondé et qui est aujourd’hui probablement la plus prestigieuse des formations spécialisées dans l’interprétation de la musique moderne. Le célèbre chef présentera dans le cadre de son concert pragois, le 30 mai, entre autres sa propre œuvre intitulée « Sur Incises ».

La grande fête de la musique qu’est le festival Printemps de Prague se terminera le 4 juin prochain.

12-05-2010