Les autorités tchèques luttent contre la grippe aviaire

13-07-2007

Les pompiers et les soldats liquident les élevages de volailles dans la région de Usti nad Orlici, dans l'est de la République tchèque. En effet, plusieurs élevages ont été contaminés par le virus de la grippe aviaire, le H5N1 dangereux pour l'homme aussi. Les pertes économiques sont importantes, les mesures de sécurité rigoureuses.

Photo: CTKPhoto: CTK Le Service national de l'hygiène applique vraiment de sévères mesures dans la lutte contre la grippe aviaire qui s'est déclarée dans l'est du pays. Les élevages contaminés ont été abattus, mais comme l'indique Zdenek Semerad, du service de l'hygiène, il est nécessaire de liquider aussi, d'une manière préventive, tous les autres élevages, même domestiques, dans un rayon de trois kilomètres autour des localités où la grippe aviaire, sous sa forme la plus dangereuse, puisque transmissible à l'être humain, a été dépistée. Ainsi donc, trois grands élevages vont aussi être abattus dans les jours à venir, bien que les vétérinaires les aient examinés et affirmé qu'ils ne sont pas atteints par le virus H5N1. La liquidation des élevages se fait à l'oxyde de carbone dans des conteneurs spéciaux, ou bien en envoyant le gaz directement dans les halls d'élevage. Cette activité ne représente pas autant de danger pour les pompiers et les soldats de l'Armée tchèque qui l'effectuent, mais de sévères normes hygiéniques sont quand même appliquées. Ensuite, les halls d'élevage seront entièrement désinfectés, ainsi que tous les équipements que les éleveurs de volaille utilisent. Les pertes sont importantes et les frais de liquidation très élevés : déjà 20 millions de couronnes cette année. Quelle sera l'aide de l'Etat aux éleveurs touchés ? Réponse du ministre de l'Agriculture, Petr Gandalovic, qui s'est rendu sur place :

Petr Gandalovic, photo: CTKPetr Gandalovic, photo: CTK « Les dédommagements seront effectués comme par le passé et ont déjà commencé dans les premières localités où la grippe a été dépistée, donc les éleveurs ne devront pas attendre longtemps. C'est une situation difficile, surtout pour les petits éleveurs, mais il faut se rendre compte que la santé est la chose la plus importante. »

La consommation de viande de volaille représente-t-elle un danger pour l'homme ? Réponse du directeur de l'hygiène de la République tchèque, Michael Vit :

« Il faut respecter les normes hygiéniques de base, lors de la préparation des aliments. Par exemple, il ne faut pas utiliser le couteau avec lequel la viande crue a été découpée pour le service à table de la viande cuite. Le plus important est, certainement, de se laver souvent les mains. »

Les personnes qui entrent directement en contact avec les volailles contaminées reçoivent le médicament Tamiflu. Pour l'instant, aucun être humain n'a été contaminé par la grippe aviaire en Tchéquie.

13-07-2007