Les Tchèques (re)découvrent le Maroc

27-11-2014

21 000 Tchèques ont voyagé au Maroc en 2013. Si le pays de Sa Majesté le roi Mohammed VI n’est pas encore une destination privilégiée pour les touristes tchèques, le chiffre n’en représente pas moins une augmentation de 87 % en l’espace d’un an. Et il pourrait encore croître si, comme cela est envisagé, une ligne aérienne directe entre Prague et une des grandes villes marocaines est mise en place. Plus généralement, la République tchèque entend retrouver au Maroc, porte d’entrée sur le vaste marché africain, la place qui était celle de la Tchécoslovaquie jusqu’à la fin des années 1980. Une mission pas forcément évidente, comme l’a expliqué à Radio Prague Michaela Froňková, ambassadrice au Maroc :

Michaela Froňková, photo: Stanislav ŠulcMichaela Froňková, photo: Stanislav Šulc « C’est bien sûr de plus en plus difficile de nouer des relations économiques, parce que les difficultés se sont étendues au monde entier, touchant alors les Etats-Unis, la France, un partenaire historique, l’Espagne, l’Allemagne, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, la Chine aussi et Turquie également. Cependant, la République Tchèque reste présente dans les mémoires, même si la plupart des Marocains se souviennent plutôt de la Tchécoslovaquie. J’étais étonnée d’apprendre, lors d’un entretien avec le sénateur général au ministère de l’énergie, qu’il y a toujours le souvenir de nos géologues qui ont fait une prospection (discipline de recherche de minéraux et de matières utiles) ici dans les années 1970. J’aimerais parvenir à une continuité dans ce domaine-là, il faut profiter du fait que la République Tchèque soit encore dans les esprits. Le sénateur général a reçu l’invitation de son homologue en République Tchèque, et il va venir à Prague au mois de janvier. Les experts vont de nouveau coopérer dans ce domaine de la géologie, qui est très important pour ce pays. »

L’autre domaine qui se développe beaucoup est celui du tourisme. Il y a eu plus de 20 000 touristes tchèques au Maroc l’année dernière, on sait que la République Tchèque est située en Europe Centrale et n’a pas accès à la mer, alors que le Maroc a une très longue côte. Pourrait-on donc amener plus de touristes tchèques au Maroc ?

 « Vous m’avez posé ma question préférée… C’est vrai que les chiffres ne sont pas énormes, mais il y a trois ou quatre ans, moins de touristes venaient, seulement 5 000. On essaie de faire en sorte que les touristes quittent leurs destinations phares de la région du Nord de l’Afrique, comme la Tunisie et l’Egypte, et partent plus loin, au Maroc. Mais ce qui nous manque pour permettre une plus grande affluence de touristes, c’est une connexion aérienne directe entre nos deux pays, parce que cela facilite beaucoup les voyages. Des vols directs entre Prague et Casablanca seront bientôt possibles. »

C’est quelque chose qui est en projet ?

Marrakech, photo: Carlitos0802, CC BY-SA 3.0 UnportedMarrakech, photo: Carlitos0802, CC BY-SA 3.0 Unported « C’est quelque chose qui est en projet, la date butoir pour le lancement de cette ligne était déjà fixée au 31 mars dernier. La compagnie aérienne marocaine était prête à opérer cette ligne par elle-même. Inch’Allah que ce projet va se réaliser, peut-être dans le mois suivant, car c’est quelque chose qui aidera énormément. Il existe bien sur des « Charts » au moment de la saison touristique, l’été, avec des lignes Prague-Agadir, Prague-Marrakech, Prague-Oujda, mais ce n’est pas suffisant. Le Maroc est un pays que l’on devrait pouvoir visiter toute l’année. J’aimerais bien que cela se réalise parce c’est l’opportunité de réaliser quelque chose de concret quand la vie diplomatique reste parfois trop théorique ! Je parlais des années 1970 et des années 1980, et ce qui est étonnant c’est que dans ces années cette ligne directe a existé ! Il y avait régulièrement des vols Prague-Casablanca et Prague-Rabat également ! Pour le business, pour toutes les relations dans tous les domaines la connexion est primordiale. »

27-11-2014