L’Israélien Elijahu Inbal nommé nouveau directeur musical de la Philharmonie tchèque

07-02-2008

C’est le chef israélien Elijahu Inbal qui sera le successeur de Zdeněk Mácal au poste de directeur musical de l’Orchestre philharmonique tchèque. Il entrera en fonction dès l’automne 2009. Jusqu’à cette date, le poste de directeur musical de la Philharmonie tchèque restera vacant.

Elijahu Inbal, photo: CTKElijahu Inbal, photo: CTK Il n’est pas facile d’être chef de la Philharmonie tchèque. Plusieurs directeurs musicaux du meilleur orchestre symphonique du pays ont déjà été obligés de renoncer à leur poste ou sont partis en claquant la porte. Tel a été le cas par exemple de l’actuel chef de l’Orchestre de la BBC Jiří Bělohlávek, de l’Allemand Gert Albrecht et aussi du dernier chef en date, Zdeněk Mácal, parti avant la fin de son contrat. Ce poste périlleux sera donc occupé, à partir de 2009, par Elijahu Inbal. Pour le directeur administratif de la Philharmonie Václav Riedelbauch il était bien difficile de choisir un bon candidat à ce poste. Aujourd’hui il se félicite de son choix :

« Evidemment nous avons mis beaucoup de temps pour choisir le chef de la Philharmonie. Dans le monde artistique le poste de directeur musical de cette formation revêt une importance exceptionnelle. Bien sûr, nous voulions trouver avant tout un chef d’orchestre tchèque parce que la Philharmonie tchèque dirigée par un Tchèque serait un article qui se vendrait le mieux dans le monde. Parmi les chef d’orchestre étrangers il fallait choisir une personnalité qui avait déjà collaboré avec cet orchestre, qui était connue pour la grande qualité de son travail, jouissait d’une excellente renommée internationale et qui permettrait donc à l’orchestre d’honorer ses engagements sur le plan international. Tous ces éléments ont été donc pris en considération. Nous avons fait ce choix avec beaucoup de soins, nous avons procédé à beaucoup de débats avec le conseil artistiques de l’orchestre, nous avons testé chez nos partenaires dans le monde comment ils accueilleraient ce chef et les réactions ont été tout à fait positives. »

Elijahu Inbal peut se vanter d’une longue et brillante carrière internationale. L’artiste, qui est né en 1936 à Jérusalem et fêtera bientôt son 72e anniversaire, a étroitement collaboré avec les opéras de Munich et de Hambourg, avec les festivals de Vérone et de Glyndebourn et a été aussi directeur musical de l’Orchestre symphonique de Francfort et de l’Orchestre symphonique de Berlin. Il assume, à partir de cette année, la direction musicale du théâtre La Fenice à Venise et de l’Orchestre métropolitain de Tokio.

Eliahu Inbal a dirigé avec grand succès la Philharmonie tchèque à plusieurs reprises. Une partie de la critique tchèque estime pourtant que son âge est un handicap car sa collaboration avec la Philharmonie ne sera pas suffisamment longue et ne lui permettra pas de remodeler l’orchestre selon sa propre conception. Personne n’ose cependant mettre en cause les compétences et les qualités exceptionnelles de cet artiste dont les prestations au pupitre de la Philharmonie tchèque ont été tout simplement inoubliables.

07-02-2008