Musique : l’album « Monteverdi » de Magdalena Kožená nommé aux Grammy Awards

09-12-2016

Le 12 février prochain seront dévoilés à Los Angeles les vainqueurs des prestigieux prix musicaux des Grammy Awards. La République tchèque sera présente à la cérémonie, riche en stars et en paillettes, en la personne de Magdalena Kožená, l’une des meilleures mezzo-sopranos de sa génération. Son disque « Monteverdi » a été nommé dans la catégorie du Meilleur album vocal classique.

Magdalena Kožená, photo: ČTMagdalena Kožená, photo: ČT Pour son dernier disque en date, sorti au début de 2016 chez Deutsche Grammophon, Magdalena Kožená s’est entourée des pointures de la musique baroque, du chef d’orchestre, organiste et claveciniste italien Andrea Marconi et de l’orchestre La Cetra de Bâle. On écoute Magdalena Kožená :

« J’ai de beaux souvenirs de l’enregistrement de ce disque. Il s’est déroulé dans une petite église en Suisse. L’orchestre a été réduit à une dizaine de musiciens et l’ambiance y était presque familiale. J’aime la musique de Monteverdi, elle me tient à cœur depuis mes études au conservatoire. Je suis d’autant plus contente que cet album soit à ce point apprécié. »

Claudio Monteverdi est un compositeur italien dont l’œuvre marque la transition entre musique de la Renaissance et musique baroque. L’album débute par une de ses œuvres les plus connues « Zefiro Torna », chantée en duo par Magdalena Kožená et la soprano allemande Anna Prohaska. Les critiques ont surtout applaudi le morceau intitulé « Le combat de Tancrède et Clorinde », où Magdalena Kožená interprète brillamment trois rôles différents.

Photo: Deutsche GrammophonPhoto: Deutsche Grammophon Avec l’album « Monteverdi », paru deux ans après celui intitulé « Prayers » et enregistré avec l’organiste Christian Schmitt, Magdalena Kožená revient à la musique ancienne qui a marqué les débuts de sa carrière remarquable. La mezzo-soprano enchaîne ainsi avec son disque de 2010, « Lettere Amorose », consacré lui aussi à la musique de l’époque de Monteverdi.

Précisons encore que la musique tchèque figure dans plusieurs catégories de cette édition des prix Grammy. Le chef d’orchestre britannique Edward Gardner a reçu une nomination dans la catégorie de la Meilleure performance chorale pour un enregistrement de la « Messe glagolitique » du compositeur tchèque Leoš Janáček, une œuvre interprétée par la Philharmonie et le chœur de la Cathédrale de Bergen. Enfin, le violoniste allemand Christian Tetzlaff pourrait décrocher un Grammy Award pour son interprétation du Concerto pour violon d’Antonín Dvořák et de la Fantaisie pour violon et orchestre de Josef Suk.

09-12-2016