Nouveau sport d’hiver roi en République tchèque, le biathlon s’apprête à vivre un week-end festif à Nové Město

06-02-2015

Près de 100 000 spectateurs assisteront, depuis ce vendredi jusqu’à dimanche, à l’étape de Coupe du monde de biathlon qui se tient à Nové Město na Moravě (centre de la République tchèque). Deux ans après l’organisation des championnats du monde qui avaient déjà été un grand succès populaire, et un an après les cinq médailles décrochées par les biathlètes tchèques aux Jeux olympiques de Sotchi, ces trois jours de fête doivent confirmer ce qui est devenu une évidence : derrière le hockey, le biathlon est désormais, tant en termes de résultats que de suivi médiatique, le premier sport d’hiver en République tchèque.

Photo: ČTKPhoto: ČTK Vous l’avez peut-être remarqué si vous nous vous suivez régulièrement (et Dieu sait combien vous êtes nombreux) : le biathlon, ce drôle de sport d’origine militaire qui associe ski de fond et tir à la carabine, est devenu un « petit » phénomène en République tchèque ces deux à trois dernières années. Preuve si besoin encore en est : dès le milieu de la semaine, les derniers billets encore en vente pour un des trois jours de compétition ont trouvé preneurs. C’est un fait : ce week-end, seule l’équipe nationale de hockey sur glace, qui accueillera le rival russe honni à Prague après un premier match jeudi soir à Karlovy Vary déjà disputé devant des tribunes combles, pourra prétendre faire un peu d’ombre aux Gabriela Soukalová, Veronika Vitková, Michal Šlesingr et autres Ondřej Moravec. Les attentes sont nombreuses, comme le confirme le président de la fédération tchèque de biathlon Jiří Hamza:

« Nous avons vraiment hâte d’y être, d’autant plus que l’ambiance dans l’équipe nationale est excellente. Nous disposons d’une génération exceptionnelle, tant chez les filles que chez les garçons, et tous ont à cœur de bien faire devant un public qui sera très nombreux. Ils sont mieux préparés à cette pression qu’avant les championnats du monde que nous avions organisés il y a deux ans de cela. Et je pense qu’ils sauront nous faire plaisir. »

Depuis le début de la saison, les Tchèques ont accumulé les podiums en Coupe du monde, confirmant ainsi leurs bons résultats des éditions précédentes. Et à quelques semaines des Mondiaux de Kontiolahti (Finlande), ils ont fait de l’étape de Nové Město l’autre grand rendez-vous de leur saison. Plus ou moins prétendants aux trois à cinq premières places dans chacune des sept épreuves inscrites au programme du week-end, tous entendent bien se montrer sous leur meilleur jour devant un public tchèque traditionnellement, et alcool pour supporter le froid aidant, très bruyant et bon enfant.

A l’issue des derniers Jeux d’hiver à Sotchi, où les biathlètes avaient largement concouru au très bon bilan tchèque en décrochant cinq des huit médailles, le président du Comité olympique Jiři Kejval s’était d’ailleurs félicité de la montée en puissance de la discipline :

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Je pense que le biathlon a été un peu une découverte pour les téléspectateurs tchèques. C’est une discipline très attractive qui présente un gros avantage par rapport au ski de fond par exemple, à savoir que l’on sait rarement qui va gagner dès la mi-course. Il suffit d’un ou deux tirs ratés ou au contraire d’un sans-faute pour que le classement soit complétement modifié. Je pense que c’est une discipline qui va connaître un gros boom dans notre pays dans les années à venir. Et c’est exactement ce que nous voulons. Pour nous, le plus important n’est pas forcément de trouver un nouveau champion olympique. En revanche, ce qui l’est, c’est que le maximum d’enfants ait envie de faire du sport. Et bien sûr, plus les enfants seront nombreux, plus nous aurons de chances de découvrir de nouveaux talents et mieux ce sera pour le sport de haut niveau. »

Et à n’en pas douter, ce nouveau week-end de fête à Nové Město contribuera encore un peu plus à l’essor du biathlon en République tchèque.

06-02-2015