Ouverture du Febiofest

21-03-2007

Cette semaine à Prague, c'est l'ouverture de la 14e édition du festival international du film Febiofest. Un festival qui a pris de l'ampleur ces dernières années et qui semble être devenu un événement majeur en République tchèque. Loin d'être spécialisé dans un domaine, le festival Febiofest regroupe des genres très variés. On jettera un coup d'oeil du côté de la production française en cinéma comme en musique. Détails sur le programme...

'Les amitiés maléfiques''Les amitiés maléfiques' Lorqu'il a été créé, en 1993, Febiofest était un petit événement. Aujourd'hui, c'est le plus grand festival audiovisuel de Prague. En effet, pendant neuf jours, quatorze cinémas de la capitale tchèque diffusent des longs métrages récents, des rétrospectives, des documentaires ou encore des films expérimentaux. Environ 300 films de 60 pays, rien que ça !

Febiofest essaie de promouvoir les jeunes réalisateurs européens en choisissant de diffuser quelques premiers ou seconds films. Les amitiés maléfiques, second film du jeune réalisateur français Emmanuel Bourdieu, sera présenté dans cette catégorie, ainsi que Ca rend heureux, production belge de Joachim Lafosse.

Le réalisateur italien Otar Ioseliani, qui vit aujourd'hui en France, viendra également pour la projection de son film Lundi Matin. Une rétrospective lui est aussi consacrée ainsi qu'au réalisateur français Bruno Dumont, qui présentera son film Flandres, déjà maintes fois primé.

Le festival Febiofest regroupe également les films par thèmes géographiques. Cette année, on a entre autres, le panorama latino, asiatique, balkan, les nouveaux films israéliens et le monde de l'islam.

Sinon, pour accompagner le festival, une cinquantaine de groupes de différents pays viendont jouer au village cinéma de Andel. C'est tous les soirs à partir de 18h et c'est gratuit.

Le groupe français Rageous Gratoons, un mix de punk et d'accordéon, entre la fanfare et la musique tzigane, sera là pour déchaîner les foules pragoises mercredi 28 mars.

Le 29, c'est le groupe franco-algérien El Gafla qui plongera la scène tchèque dans une ambiance méditerranéenne.

Et enfin, le dernier jour, le 30, on aura le plaisir de voir le groupe franco-roumain de Rona Hartner, qui, je le rappelle, participera également aux rencontres du festival, à l'occasion d'une rétrospective des films dans lesquels elle a joué.

21-03-2007