Petra Kvitová proche de retrouver le toit du monde de Wimbledon

04-07-2014

La journée de Wimbledon a été marquée jeudi par une demi-finale 100% tchèque dans le tableau simple féminin, et c’est Petra Kvitová qui, face à sa compatriote Lucie Šafářová, a su tiré son épingle du jeu (7-6, 6-1). Vainqueur du tournoi en 2011, la meilleure joueuse tchèque tentera samedi de remporter un second titre en Grand Chelem sur le gazon londonien face à la Canadienne Eugenie Bouchard.

Lucie Šafářová, photo: ČTKLucie Šafářová, photo: ČTK Petra Kvitová a remporté le duel des Tchèques, ainsi que l’écrit le quotidien français L’Equipe, et file donc vers sa deuxième finale du tournoi de Wimbledon et peut-être vers sa deuxième victoire. Tout n’a pas été simple pour autant face à une Lucie Šafářová accrocheuse dans le premier set mais qui a craqué dans le second face à la qualité de service de son adversaire. Agé de 27 ans, Lucie Šafářová était malgré tout très satisfaite de sa performance :

« Elle a très bien débuté le second set et je n’ai jamais pu revenir dans le match. Aujourd’hui, je n’ai pas fait grand-chose de mal. J’ai tout donné et profité du fait que je jouais pour la première fois sur le court central. Je pense qu’atteindre les demi-finales de Wimbledon est un très beau résultat. C’est en tout cas le meilleur de ma carrière pour l’instant. Je suis heureuse d’avoir pu aller aussi loin et j’espère que ce n’était pas la dernière fois. »

Avant Lucie Šafářová, la morave Petra Kvitová a déjà dû se défaire d’une autre de ses concitoyennes en quart de finale, Barbora Záhlavová-Strýcová (6-1, 7-5). Les trois femmes se connaissent et sont habituées à jouer ensemble puisqu’elles sont régulièrement coéquipières en Fed Cup, dont elles ont d’ailleurs remporté les éditions 2011 et 2012, et qu’elles affronteront l’Allemagne en novembre pour tenter d’empocher un troisième titre. A Wimbledon, il a fallu mettre l’amitié de côté et à ce jeu, c’est Petra Kvitová qui s’en est le mieux tirée :

Petra Kvitová, photo: ČTKPetra Kvitová, photo: ČTK « Je dois dire que les matchs avec Venus (Williams), Barbora et ce jeudi avec Lucka, ont été parmi mes meilleurs. Lucka a sans doute été l’adversaire la plus difficile à battre car elle n’a pas arrêté de m’attaquer sur ma ligne de fond. Je n’en pouvais plus ! J’ai vraiment dû réaliser une grosse performance pour réussir à la battre. »

Face à Eugenie Bouchard, étoile montante du tennis canadien, qui, à tout juste 20 ans, jouera samedi sa première finale de Grand Chelem, Petra Kvitová affirme ne pas se sentir favorite. Le palmarès de la Tchèque, qui pointe aujourd’hui à la quatrième place mondiale, est pourtant déjà riche de ce titre londonien obtenu en 2011 face à la Russe Maria Sharapova (6-3, 6-4), mais depuis, la joueuse de 24 ans n’est jamais réellement parvenue à retrouver son meilleur niveau de jeu. Petra Kvitová ne se satisfera toutefois pas d’une défaite en finale :

Eugenie Bouchard, photo: ČTKEugenie Bouchard, photo: ČTK « C’est super de jouer une demi-finale ici à Wimbledon mais je ne voulais pas m’arrêter là. Je ne me suis pas dit que j’allais profiter du moment mais j’ai joué ce match pour le gagner et cela s’est bien passé. C’est comme cela que j’aborderai la finale. »

Pour Martina Navrátilová, qui a remporté à neuf reprises le tournoi de Wimbledon entre 1978 et 1990, il ne fait en tout cas guère de doute que les amateurs de tennis de nationalité tchèque devraient cette fois-ci ne pas tergiverser longtemps avant de savoir qui supporter dans cette finale.

04-07-2014