Plus de naissances que de décès en République tchèque

26-09-2006

Les données qui viennent d'être publiées par l'Office tchèque des statistiques sont encourageantes : pour la première fois depuis 1993, apparition de la République tchèque indépendante sur la carte du monde, il a été enregistré plus de naissances que de décès dans le pays.

Les Tchèques ne seraient donc plus en voie de disparition. Les données publiées par l'Office tchèque des statistiques le prouvent : 51 559 décès au cours du premier semestre 2006, contre 52 220 naissances dans la même période. D'après Terezie Kretschmerova, de l'Office des statistiques, le taux de natalité accuse une hausse constante depuis l'année 2002. La raison ? Les femmes nées dans la forte période de natalité des années soixante-dix sont plus nombreuses et donnent donc naissance à plus d'enfants. D'un autre côté, l'hiver dernier a été long et froid, donc mauvais pour le développement des virus de la grippe, maladie qui fait habituellement beaucoup de victimes parmi les vieilles personnes. En plus de cela, les Tchèques qui atteignent cette année l'âge où la mortalité est la plus élevée, sont moins nombreux. D'après Terezie Kretschmerova, la hausse du taux de natalité devrait se poursuivre pendant les cinq années à venir. A long terme, pourtant, sur les cinquante prochaines années, ce taux devrait baisser de nouveau. Les données de l'Office des statistiques révèlent encore un autre phénomène : le nombre de naissances augmente, mais la moitié des mariages se terminent par le divorce. Terezie Kretschmerova :

« En 2005, environ 52 000 mariages ont été conclus en République tchèque. Cette année, on constate une certaine baisse, mais nous ne disposons pas encore des données sur les mois d'été qui accusent le plus grand nombre de mariages, la tendance étant pourtant à la baisse. »

Combien sommes-nous donc en République tchèque ? A la fin du mois de juin 2006, exactement 10 268 607 habitants. Lors du premier semestre, les statistiques ont enregistré une augmentation de 17 500 habitants. Naissances ? Oui, mais surtout arrivée d'étrangers qui ont choisi de s'installer en Tchéquie. D'où viennent-ils et où se fixent-ils surtout ? Terezie Kretschmerova :

« Les étrangers préfèrent la capitale et la Bohême centrale. Si nous tenons compte du pays d'origine, Prague est la destination des Ukrainiens surtout, mais aussi des Slovaques ou des Russes. Les Vietnamiens choisissent plutôt la région de Karlovy Vary. »

Combien d'étrangers installés légalement en Tchéquie ? Dans les 300 000 et leur nombre est en hausse constante. A l'avenir donc, ce sont encore eux qui resteront le principal facteur de l'augmentation éventuelle du nombre d'habitants de la République tchèque.

26-09-2006