Sir Charles Mackerras : une longue histoire d’amour pas comme les autres

16-07-2010

La nouvelle du décès de Sir Charles Mackerras, 84 ans, chef d’orchestre mondialement reconnu, qui a été annoncée ce jeudi, a été très remarquée en République tchèque.

Sir Charles Mackerras, photo: CTKSir Charles Mackerras, photo: CTK Le compositeur Leoš Janáček et le chef d’orchestre Václav Talich. Ce sont ces deux noms qui matérialisent les attaches artistiques et affectives qui ont lié pendant plus de cinquante ans le grand chef d’orchestre d’origine australienne au milieu tchèque.

Tout a commencé en 1947, lorsque le jeune Charles Mackerras est arrivé à Prague pour y poursuivre ses études et pour devenir le disciple du célèbre chef d’orchestre tchèque, Václav Talich. Une rencontre qui a eu un impact décisif sur son futur parcours professionnel. Il l’a évoquée dans une de ses récentes interviews, accordées en tchèque :

«Pendant les leçons privées que Talich m’a données, j’ai appris beaucoup de choses et ma vie a pris une nouvelle tournure. Elle a vraiment changé à partir du moment où j’ai vu comment il dirigeait l’opéra Katia Kabanova».

Un autre moment fort pour Mackerras, c’était la découverte de l’œuvre du compositeur tchèque Leoš Janáček. Désormais, il allait devenir le propagateur inlassable de sa musique dans le monde, c’est grâce à lui aussi que Katia Kabanova a été créée pour la première fois à Londres. Pour Mackerras, Leoš Janáček était un des plus grands compositeurs du XXe siècle:

«Lorsque je suis venu pour la première fois à Prague, j’ai été littéralement ébloui par la grandeur de la musique de Janacek. Elle était tellement fascinante et tellement différente de ce que j’avais connu auparavant, que j’en suis tombé immédiatement amoureux. J’ai commencé à l’étudier pour y demeurer fidèle pendant toute ma vie. Je n’ai jamais essayé de composer ma propre musique, sauf quand j’étais très jeune. J’aime dire : tous les grands compositeurs, vous les trouverez dans ma musique».

Sir Charles Mackerras, photo: CTKSir Charles Mackerras, photo: CTK Dans les années 1960, Charles Mackerras a entamé une collaboration avec les orchestres tchèques qui a duré jusqu’à la fin de sa vie. Pendant près d’un demi-siècle, il dirigeait, en tant que chef d’orchestre invité, la Philharmonie tchèque. Prague – ville dans laquelle il avait d’ailleurs fait connaissance de sa future épouse et fidèle compagne, Judy - lui a décerné pour ses mérites plusieurs prix et distinctions. Il a aussi été nommé citoyen d’honneur de la capitale tchèque.

Le 17 novembre prochain, Sir Charles Mackerras, considéré dans son pays d’adoption, avec beaucoup d’affection, comme un des plus grands chefs d’orchestre « tchèques », aurait fêté ses 85 ans. Pour confirmer une longue histoire d’amour pas comme les autres, il devait donner à cette occasion un concert avec la Philharmonie tchèque.

16-07-2010