Škoda partenaire du Tour de France pour la 12e année

07-07-2015

Samedi s’est ébranlé l’immense cortège du 102e Tour de France composé de 198 coureurs cyclistes et de près de 250 véhicules de la marque… Škoda ! Fidèle à la Grande Boucle, le constructeur tchèque de Mlada Boleslav accompagnera pour la 12e année consécutive l’organisation sportive ASO (Amaury Sport Organisation) en fournissant les véhicules de la caravane et ceux de la direction de course.

Photo: Škoda AutoPhoto: Škoda Auto Être partenaire automobile du Tour de France est assurément une question de fidélité si l’on considère la durée des engagements entre les constructeurs et la plus célèbre organisation de la petite reine. Peugeot en sait quelque chose puisque la marque française de Sochaux équipa le Tour de France de la direction de course et aux équipes cyclistes dès l’après seconde guerre mondiale pour ensuite devenir le premier fournisseur officiel dans les années 1970-1980.

Le constructeur italien Fiat ne la délogera qu’en 1989 et occupera cet espace médiatique prisé et sans équivalent dans le monde durant quinze années. Et en 2004, c’est donc au tour des Tchèques de Škoda de décrocher la timbale en reprenant le flambeau. Rien de plus logique selon le directeur marketing de Škoda France, Sébastien Auguin :,

Photo: Škoda AutoPhoto: Škoda Auto « A l’origine, Škoda a été créée par messieurs Laurin & Klement qui eux même ont fabriqué des vélos. C’était en 1895 donc il a été tout naturel qu’un jour Škoda se rapproche du sport cycliste. Le Tour de France est quand même le plus grand évènement cycliste au monde donc ça nous aide à développer l’image et la notoriété de Škoda en France. Le challenge de Škoda en France c’est de se faire connaître comme une marque moderne, technologique. Je vous rappelle que nous appartenons au groupe Volkswagen donc nous avons des technologies très modernes. Nous avons un nouveau produit avec la nouvelle Superb qu’on lance sur et grâce au Tour de France ».

Une Superb rouge dans laquelle a pris place, samedi à Utrecht, le directeur de course Christian Prudhomme pour lancer, depuis son toit ouvrant, le 102e Tour de France :

Christian Prudhomme, photo: Škoda AutoChristian Prudhomme, photo: Škoda Auto « La nouvelle version de la Škoda Superb est encore plus belle. Il y a une nouvelle ligne qui est absolument magnifique tout en conservant les qualités que je connais de la voiture. A savoir énormément de place à l’arrière. Je mesure 1,90m, Gilles Maignan, mon pilote, mesure aussi 1,90m, et pourtant je suis capable à l’arrière de croiser les jambes. Et c’est important parce que c’est mon bureau en fait. J’y suis pendant le Tour de France 8 à 9 heures par jour, la durée de l’étape, avant, après, pour aller du lieu d’hébergement au départ, pour aller de l’arrivée au lieu d’hébergement…et cela pas uniquement pendant le Tour mais également 90 jours par an. Elle est super fiable, super fluide, bref je suis très heureux que nous ayons ce partenariat avec Škoda. Le hasard de la vie fait que le partenariat date de 2004 et que c’est le moment où je suis arrivé, je n’y suis absolument pour rien mais je dois dire que je goûte vraiment à ce partenariat. »

Le partenariat franco-tchèque n’a cessé de se développer au long de ces douze années de coopération et continue chaque année à apporter son lot de nouveautés. Sébastien Auguin, le directeur marketing de Škoda dévoile celles de l’édition 2015 au micro au micro de K. Srbková.

Photo: ČTKPhoto: ČTK « Les premiers rapprochements entre ASO et la société du Tour de France et Škoda ont été initiés par l’équipe en place à l’époque, il y a douze ans, de Škoda France pour un petit partenariat local. Il se trouve que Škoda et le Tour de France ont grandi ensemble, le Tour de France est connu depuis très longtemps, mais s’est aussi professionnalisé dans les dernières années. Le partenariat avec Škoda est né comme ça de discussions entre l’équipe de Škoda France et ASO. Et puis la maison mère Škoda Auto a trouvé le partenariat intéressant. Elle nous a donné plus de moyens et nous a aidés à être encore plus présent en reprenant une négociation pour avoir le maillot blanc que l’on avait jusqu’à l’an dernier, donc le meilleur jeune du Tour (ndlr : récompensant le meilleur coureur de 25 ans et moins du classement général). C’était dans l’esprit de Škoda. Et maintenant, nous sommes passés au maillot vert qui est le meilleur sprinter et surtout la couleur de Škoda, donc là on est très content ! ».

Photo: ČT SportPhoto: ČT Sport Malgré la plaie du dopage ces dernières années, la vitrine efficace que constitue le tour de France et ses 1,4 milliards de téléspectateurs dans le monde a permis à Škoda de nouer des liens un peu plus étroits dans le milieu du cyclisme, alors qu’on était surtout habitué à voir la marque à la flèche ailée sur les compétitions de hockey sur glace.

Symbole de cet attachement au vélo, Škoda est ainsi devenu partenaire de la Fédération Française de Cyclisme, sponsor des équipes cyclistes professionnelles telles que Cofidis ou les belges de Lotto-Soudal, équipe la célèbre classique pavée de Paris-Roubaix et un autre grand tour depuis 2011, celui d’Espagne, plus connu sous le nom de « Vuelta ».

07-07-2015