Sur quel avenir s'ouvrent les Jeux?

08-02-2002

Pour écouter cette émission, cliquez ici.

Salt Lake City, photo: CTKSalt Lake City, photo: CTKAinsi s'ouvrent les XIXèmes Jeux olympiques d'hiver de l'histoire: dans une atmosphère où, comme à l'accoutumée, se mêlent impatience, enthousiasme et excitation, mais aussi de nombreuses craintes liées, suite aux événements du 11 septembre, à la sécurité même de ces Jeux. Inquiétudes encore au sujet de l'avenir de l'idéal olympique, voire du sport dans son ensemble. Inutile de revenir sur les raisons qui ont transformé le stade et le village olympiques américains en forteresse militaire. En revanche, de nombreuses interrogations et incertitudes subsistent quant à la marche suivie par le mouvement olympique. Certes, l'arrivée, l'été dernier, à la tête du Comité International Olympique du Belge Jacques Rogge, à la suite du très controversé et longtemps inamovible Juan Antonio Samaranch, semble pouvoir apaiser les problèmes de corruption et de luttes d'influence qui minent l'olympisme. Car longue est, par exemple, la liste de ces Jeux dont l'attribution semble s'être décidée, plutôt que sur le terrain de l'équité, sur celui des dessous de table. La désignation de Salt Lake City même n'avait-elle pas été enveloppée d'un parfum de scandale? Toute aussi inquiétante est la tendance prise par le sport à se transformer en jeux du cirque. L'importance largement démesurée accordée, tant sur le plan médiatique que politique ou économique aux Jeux, et le gigantisme qui entoure ceux-ci ont, entre autres raisons, aidé à la diffusion d'un fléau dont le sport, aujourd'hui, ne semble plus jamais devoir se débarasser, le dopage.

Alors, oui, réjouissons-nous quand même de l'ouverture de ces Jeux. Léchons-nous déjà les babines à l'évocation du tournoi de hockey sur glace, où les Tchèques, emmenés par leur gardien vedette Dominik Hasek et leur capitaine Jaromir Jagr, s'efforceront de conserver leur titre conquis il y a quatre ans au Japon, des sauts de l'acrobate Ales Valenta, porteur du drapeau tchèque à l'occasion de la cérémonie d'ouverture, et des dernières lignes droites de la skieuse de fond Katerina Neumannova, au terme desquelles on a bon espoir de la voir, bras levés, arborer son si joli sourire radieux. Et laissons-nous nous oublier, grâce aussi à tous ces sportifs moins connus, le temps d'un vol à skis, d'un tour de patinage de vitesse, d'une danse avec l'une de ces déesses russes du patinage artistique, d'une descente à skis, en luge ou en bobsleigh... et laissons-nous nous bercer par l'espoir que la place de la Vieille ville de Prague accueillera de nouveau ses hockeyeurs, le lendemain de la finale, au son des bouchons de champagne sautant!

08-02-2002