Tomi Tour fait faillite : vacances annulées pour des milliers de Tchèques

22-07-2009

Une des plus importantes agences de voyages tchèques, Tomi Tour, a fait faillite en fin de semaine dernière. Des milliers de personnes qui s’apprêtaient à partir en vacances se retrouvent ainsi coincés à Prague. La police a ouvert une enquête sur le fonctionnement d’une agence de voyages dont le propriétaire, Václav Fischer, avait déjà fait faillite avec ce qui était sans doute la plus emblématique des agences de voyages en République tchèque dans les années 1990.

Photo: CTKPhoto: CTK Au moment de l’annonce de la faillite, vendredi, environ 3 000 clients de Tomi Tour se trouvaient à l’étranger. Mais au total, ce sont quelques 10 000 personnes qui avaient déjà réservé un voyage pour la période estivale. Malheureusement pour elles, la compagnie aérienne tchèque ČSA, Czech Airlines, a aussitôt décidé de cesser de transporter les clients de Tomi Tour à l’étranger. Les autres, qui se trouvaient à l’étranger, seront, eux, progressivement rapatriés par la compagnie. Tomio Okamura, vice-président de l’Association des agences de voyages tchèques, donne une idée plus précise de l’étendue de la banqueroute.

« La fin de l’activité de Tomi Tour constitue la faillite la plus importante d’une agence de voyages en République tchèque ces douze dernières années, concrètement depuis la faillite de l’agence Travela en 1997. Tomi Tour était l’une des dix plus grandes agences dans le pays, elle avait organisé les voyages d’environ 50 000 personnes l’année dernière. »

Des milliers de vacanciers tchèques ont donc été pris au piège en plein milieu de la saison estivale. Mais pour le porte-parole de l’Association pour la protection des consommateurs, Jan Mišurec, tous ces clients n’avaient que peu de chances de ne pas être victimes de cette vaste escroquerie.

« Il n’y avait aucun signe particulier qui aurait pu indiquer les problèmes auxquels étaient confrontés l’agence. Bien au contraire, puisque jusque dans les derniers jours, celle-ci a proposé différents voyages et destinations de dernière minute à des prix très intéressants. Malheureusement, beaucoup de gens aujourd’hui réagissent aux offres spéciales et aux promotions. Un grand nombre d’entre eux ont donc réservé leur voyage la semaine dernière afin de pouvoir bénéficier d’un séjour à un prix avantageux. »

Tous les clients restés au pays ont désormais deux mois pour s’adresser à la société d’assurances qui couvrait l’agence de voyages pour se faire rembourser la quasi-intégralité du prix du séjour qu’ils avaient choisi. Mais le ministre de l’Intérieur, Martin Pecina, assure que l’affaire ne s’arrêtera pas là.

« La police va mener une enquête afin de déterminer les causes de la faillite de la société. Ce n’est quand même pas la première fois que cela arrive à M. Fischer. Jusqu’au dernier moment il a rassuré tout le monde en affirmant que tout était en ordre, qu’il n’y avait pas de problèmes. Il a encaissé l’argent des clients pour d’autres voyages et il a continué à faire de la publicité. La police va donc s’intéresser à cette affaire de très près car nous pensons qu’un très grand nombre de personnes ont été escroquées. »

Le directeur de Tomi Tour, Václav Fischer, a été l’une des grandes figures de la République tchèque des années 1990, celle de l’après-révolution. Après avoir émigré en Allemagne de l’Ouest, il avait monté à Hambourg une agence de voyages portant son nom, Fischer Reisen. Puis il était revenu au pays après 1989 et la chute du régime communiste avec le projet de faire voyager des millions de Tchèques, forcément attirés par de nouvelles destinations plus ou moins exotiques, le plus souvent en bord de mer. Fort de son immense succès, Václav Fischer s’était même lancé dans la politique, jusqu’à ce que l’agence de voyages portant son nom, surendettée, fasse faillite. Quelques années plus tard, Václav Fischer était réapparu sur le devant de la scène en tant que directeur commercial de Tomi Tour, dont il assurait surtout la représentation médiatique. Une affaire qui semblait plutôt bien marcher mais qui a finalement fini comme la première.

22-07-2009