Trois étoiles de première grandeur

13-04-2001

Pour écouter cette émission, cliquez ici.

Les Pragois ont eu l'occasion cette semaine d'entendre le trio des cantatrices d'opéra tchèques les plus célèbres de l'actualité. Cela a commencé, mardi, par le récital de la mezzo-soprano,Magdalena KozenaMagdalena Kozena Magdalena Kozena, qui, souffrante, a été obligée de réduire le répertoire de la soirée. Dommage, sa voix était impeccable, malgré la grippe, même dans les fioritures les plus périlleuses. Pourtant, les trois airs qui sont restés seulement après la réduction du répertoire, airs tirés de la Finta giardiniera de Mozart et de l'opéra Olympiade de Myslivecek, ont laissé le public un peu sur sa faim. La soprano Eva Urbanova qui chante ces derniers temps au Metropolitan Opera de New York, a présenté au public pragois, mardi et mercredi, des airs de Verdi et, jeudi, elle s'est produite avec deux chanteurs invités, le ténor Leo Marian Vodicka et la basse Richard Novak, dans la Salle espagnole du Château de Prague. Le répertoire de la soirée était exclusivement tchèque, Smetana, Dvorak, Janacek, et la cantatrice a brillé notamment dans le monologue extrêmement dramatique de la Sacristine, personnage de l'opéra Jenufa de Janacek. La troisième femme de ce trio célèbre, la mezzo-soprano Dagmar Peckova, a donné mardi, au Rudolfinum, un récital de mélodies. Bien qu'elle vienne de lancer un CD avec des mélodies de Dvorak, elle a consacré la soirée à des auteurs tchèques moins connus. Elle a étalé devant le public toutes les facettes de sa voix riche et dramatique en interprétant, entre autres, le recueil de mélodies de Jaroslav Kricka "Les Nuits de nord" et a envoûté l'auditoire par les Chants mélancoliques sur l'amour de Vitezslav Novak. La critique a apprécié notamment l'intelligence, le sens du détail et la compréhension profonde avec lesquelles Dagmar Peckova interprétait ces poèmes mis en musique. Cantatrice étoile, Dagmar Peckova peut se vanter d'être la seule cantatrice tchèque dont la gloire a atteint jusqu'aux étoiles. C'est son nom qui a été donné à une petite planète découverte en 1995 par l'astronome tchèque Lenka Sarounova. L'astéroïde Peckova tourne autour du Soleil sur une orbite entre Mars et Jupiter dans les périodes de 4 ans. Espérons que Dagmar Peckova ne suivra pas l'exemple de la planète et qu'elle nous reviendra dans des périodes beaucoup plus courtes.

13-04-2001