Un groupe de jeunes protestants de Genève en visite à Prague

22-10-2003

Vendredi, nous avons reçu à la rédaction française la visite d'un groupe de jeunes protestants suisses, conduit par le pasteur Roland Benz de l'Animation jeunesse de l'Eglise protestante de Genève. Vaclav Richter l'a invité au micro pour vous dire d'où cette idée de faire venir le groupe à Prague.

 « J'en ai eu l'initiative parce que je connais bien le pasteur Joseph Benes. Il est d'origine pragoise et a passé trente ans comme pasteur à Genève. Il a organisé déjà de nombreux voyages à Prague. Celui-ci est la troisième que nous organisons pour la jeunesse de l'Eglise protestante de Genève. Joseph est notre guide car il connaît Prague parfaitement. Il sait en plus transmettre un enthousiasme extraordinaire, pour communiquer l'amour de la Tchéquie et de Prague notamment. »

Ce n'est pas votre première visite à Prague. Vous vous y êtes rendus pour la première fois dans les années 70. Est-ce que vous pouvez comparer l'évolution de la capitale tchèque dans ces dernières décennies?

 « J'ai eu l'occasion de revenir en 1974, puis au début des années 80. C'est vrai que pendant mon premier voyage on sentait un poids effectif des gens qui nous abordaient, pour essayer de savoir comment ils pourraient sortir du pays. On voyait quand même un certain essor économique, quelque chose qui s'est profilée dans les années 80. Mais, maintenant, quand on vient ici, on sent que c'est un pays en pleine dynamique. C'est vrai que ce n'est pas encore tout à fait la même chose, mais pour beaucoup de points identiques à ce que nous connaissons dans notre pays. Il faut que nous reprenions conscience que les pays candidats, comme la République tchèque, sont des pays de l'Europe à plein droit. »

Vous avez rencontré aussi la communauté protestante de République tchèque. Quels sont les rapports entre les protestants tchèques et suisses?

 « Il y a un lien très fort par le fait que certains pasteurs du temps du communisme ont été soutenus par la communauté réformée suisse. Parmi ces derniers le pasteur Milos Reichrt qui, après avoir été interdit de prédication pendant toute la période communiste, est venu à Genève, en 1989. Nous le retrouvions à l'université parlant de toute cette situation et c'est ainsi que nos liens se sont créés. Joseph Benes a aussi beaucoup fait pour qu'il y ait des liens entre les Eglises réformées tchèque et de la Suisse romande surtout. « 

Envisagez-vous de revenir un jour?

 « C'est tout à fait possible, parce que les jeunes qui ont participé à ce voyage rentrent absolument enchantés. Ils ont fait une expérience forte, il ont découvert une ville artistique mais aussi des gens intéressants. Je pense que l'on reviendra dans deux ans. »

Vous écoutez un extrait de la comédie musicale « Le 30e denier » réalisée par l'Animation jeunesse de l'Eglise protestante de Genève sous la conduite du pasteur Roland Benz. La chanson s'appelle « Allons debout ! ».

22-10-2003