Un week-end en or pour le judoka Lukáš Krpálek et pour le rameur Ondřej Synek

02-09-2014

Samedi, sur un tatami russe, Lukáš Krpálek est devenu le premier champion du monde de l’histoire du judo tchèque. Dimanche, à Amsterdam, le rameur Ondřej Synek a quant à lui remporté un troisième titre mondial d’aviron en skiff. Autant dire que les sportifs tchèques ont brillé sur la scène internationale durant ce week-end malheureusement également marqué par la blessure du cycliste handisport Jiří Ježek.

Lukáš Krpálek, photo: ČTKLukáš Krpálek, photo: ČTK Le judo tchèque est jusqu’alors plutôt resté dans l’ombre sur la scène mondiale. Etoile montante de cet art martial, Lukáš Krpálek pourrait bien changer la donne. A 23 ans, il est déjà le judoka tchèque le plus titré de tous les temps. Et ce week-end, lors des championnats du monde de Tcheliabinsk, une ville russe située à l’est de l’Oural, le Tchèque, champion d’Europe en titre dans la catégorie des moins de 100 kg, a définitivement marqué de son empreinte le judo de son pays en remportant pour la première fois un titre mondial. Lukáš Krpálek était évidemment plutôt content :

« C’est superbe, je ne réalise pas encore que je viens d’accomplir l’un de mes plus grands rêves. Je suis content que cela soit arrivé mais tout vient en son temps. »

En finale, Lukáš Krpálek est venu à bout du Cubain Jose Armenteros mais ce n’est pas le duel qui a causé le plus de difficultés au Tchèque :

« Le plus dur pour moi a été la demi-finale face au Russe Tagir Khaybulaev. Il est champion olympique, il a été champion d’Europe et champion du monde. Il est parvenu à tout remporter et puis, il jouait à domicile. Dans nos oppositions, j’avais perdu à trois reprises face à lui donc j’ai finalement réussi à le battre pour la première fois et j’espère que cela va continuer ainsi. »

Ondřej Synek, photo: ČTKOndřej Synek, photo: ČTK Depuis, sa première médaille d’or obtenue en skiff en 2010 aux championnats du monde d’aviron en Nouvelle-Zélande, cela a en tous cas « continué ainsi » pour le rameur Ondřej Synek, l’autre bonne surprise tchèque du week-end. A Amsterdam, le champion olympique a décroché un troisième titre mondial, dimanche, à l’issue d’une lutte acharnée contre son principal rival, le Néozélandais Mahé Drysdale. Ondřej Synek revit la course :

« Dès les premiers mètres, j’ai essayé de ramer rapidement. J’avais pas mal d’avance et je pensais que cela suffirait. Mais dans les derniers 500 mètres, Mahé Dryslale a tout donné. Il m’a rattrapé voire dépassé. Cela s’est joué au finish. A 300 mètres de l’arrivée, je me suis fait violence : soit je tenais bon, soit je sombrais. J’ai tenu bon et je l’ai brisé. La décision s’est faite à 50 mètres du but. »

Jiří Ježek, photo: Carlos FerrerJiří Ježek, photo: Carlos Ferrer Une ombre au tableau de ce week-end riche de victoires : la légende du cyclisme handisport Jiří Ježek s'est gravement blessé durant les championnats du monde organisés à Greenville aux Etats-Unis. Le sextuple médaillé d’or olympique, victime d'une collision à 200 mètres de la ligne d'arrivée, souffre de multiples fractures et d’une importante blessure à la cage thoracique.

02-09-2014