Une loi tchèque plus stricte pour les étrangers

02-11-2007

Les règles pour les ressortissants étrangers qui souhaitent obtenir un permis de séjour permanent ou l'asile politique en République tchèque vont vraisemblablement devenir plus strictes. La chambre des députés a adopté cette semaine un amendement dans ce sens.

Le ministre de l'Intérieur Ivan Langer, photo: CTKLe ministre de l'Intérieur Ivan Langer, photo: CTK La nouvelle législation apporte plusieurs changements pour les ressortissants des pays hors UE, concernant notamment les mariages mixtes. Jusqu'ici, les étrangers qui épousaient un ou une Tchèque obtenaient un permis de séjour permanent immédiatement après le mariage. Selon l'amendement voté mercredi par les députés de la coalition gouvernementale et par une poignée de députés de l'opposition, ce permis ne sera plus délivré qu'après deux ans de vie dans le pays. Pendant les deux premières années, seul un permis temporaire sera délivré par les autorités.

« Nous avons eu et avons toujours un nombre énorme de mariages blancs et pour lutter contre ce phénomène nous employons les méthodes utilisées dans bon nombre de pays européens. Nous ne sommes pas les plus stricts. En Allemagne, le délai après le mariage est fixé à cinq ans, nous l'avons fixé à deux années », indique le ministre tchèque de l'Intérieur Ivan Langer.

Photo: Commission européennePhoto: Commission européenne Autre nouveauté : les étrangers candidats à l'obtention d'un titre de séjour permanent devront maîtriser la langue du pays. Un examen de tchèque de niveau A2 passé avec succès sera l'une des nouvelles conditions. Selon un professeur de tchèque, le niveau A2 permet de communiquer avec l'administration et dans la vie de tous les jours. Mais le niveau A2 en tchèque est apparemment beaucoup plus difficile que le niveau A2 en anglais par exemple. De quoi décourager certains candidats...

Concernant les demandeurs d'asile, la nouvelle loi prévoit qu'à l'aéroport de Prague ils peuvent être maintenus pendant 120 jours dans le centre de Ruzyne. Le ministre de l'Intérieur précise que toutes ces nouvelles mesures sont liées à l'entrée de la République tchèque dans l'espace Schengen. Malgré l'opposition des partis de gauche, la loi devrait être adoptée par le Sénat puis signée par le chef de l'Etat avant d'entrer en vigueur.

02-11-2007