13 réfugiés arrêtés à la Gare centrale de Prague dans le cadre du renforcement des contrôles policiers

20-06-2015

Après que le ministère de l’Intérieur a annoncé un renforcement des contrôles sur les routes et dans les trains en provenance notamment de Hongrie, plusieurs dizaines de policiers tchèques se sont mis au travail tout au long de la journée de vendredi à la Gare centrale de Prague. Le contrôle de certains trains bien ciblés, comme ceux en provenance de Budapest à destination de l’Allemagne, a abouti à l’interpellation de treize personnes, parmi lesquelles des ressortissants afghans, syriens et gambiens. La police en charge des étrangers va désormais s’efforcer d’obtenir des renseignements supplémentaires sur leur identité. Toutefois, selon le ministère de l’Intérieur, sept d’entre elles ont déjà déposé une demande d’asile en Grèce et en Hongrie. Elles seront donc renvoyées dans ces pays-là. Pour les réfugiés, la République tchèque reste essentiellement un pays de transition. Au cours des cinq premiers mois de cette année, un peu plus de 2 400 ressortissants étrangers résidant illégalement sur le territoire tchèque ont été arrêtés. La plupart d’entre eux entendaient passer en Allemagne voisine.