23 juin, prochain jour de libération fiscale pour les salariés tchèques

22-01-2019

Selon les calculs de la société Deloitte, qui prennent en compte les estimations de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le 23 juin sera, comme en 2018 déjà, le dernier jour de l’année 2019 au cours duquel les contribuables tchèques devront travailler pour s’acquitter de leurs impôts et financer les dépenses de l’Etat. Le 23 juin sera donc le moment fictif considéré comme le « jour de libération fiscale » à compter duquel les Tchèques travailleront désormais pour leur propre compte.

Au total, les Tchèques auront donc travaillé 174 jours pour le compte de l’Etat, soit un de moins qu’en 2018. A titre de comparaison, en France, pays où les salariés sont les plus imposés de l’Union européenne, le jour de « libération fiscale » et sociale est tombé le 27 juillet en 2018.