A Bruxelles, le chef de la diplomatie a reconnu que la situation politique tchèque n’était pas simple à suivre

15-09-2009

Le ministre des Affaires étrangères, Jan Kohout, a concédé qu’expliquer l’évolution de la situation politique actuelle du pays aux différents pays partenaires de l’Union européenne n’était pas chose simple. Le chef de la diplomatie a fait cette déclaration, mardi, à Bruxelles. Parallèlement, son homologue suédois, dont le pays préside actuellement l’UE après la République tchèque, a indiqué que la situation politique évoluait tellement vite à Prague qu’elle en devenait confuse.