Affaire de la privatisation de la société minière de Most : la justice suisse rejette le recours du gouvernement tchèque

07-03-2012

La justice suisse a rejeté le recours du gouvernement tchèque qui souhaitait se porter partie plaignante dans le procès mettant en cause six hommes d’affaires tchèques et un belge impliqués dans la privatisation douteuse, à la fin des années 1990, de la société minière de Most, en Bohême du Nord, Mostecká uhelná společnost. Celle-ci est une des plus importantes sociétés énergétiques tchèques. Les sept inculpés sont accusés de blanchiment d’argent aggravé et de criminalité économique. En octobre dernier, 600 millions de francs suisses répartis sur une centaine de comptes bancaires ont été bloqués par les autorités helvétiques. La République tchèque, dont la justice avait classé l’affaire en 2008 après n’y avoir trouvé rien d’illégal, entend récupérer une partie de cet argent, environ 150 millions. Le ministère public de la Confédératon helvétique enquête sur cette importante affaire financière depuis 2005. Le procès se tiendra, dans quelques mois, au Tribunal pénal fédéral de Bellinzone. Les noms d’anciens anciens hauts responsables politiques tchèques figurent également dans ce scandale.