Affaire du « nid de cigognes » : Andrej Babiš a déclaré devant le Parlement n'avoir commis aucune fraude

23-03-2016

Selon le ministre des Finances, Andrej Babiš, la ferme appelée « Le nid de cigognes », qui appartient actuellement à son groupe Agrofert, devait être au moment de l’acquisition des subventions européennes entre les mains de ses deux enfants adultes et du frère de sa conjointe. Il l’a annoncé lors d’une réunion extraordinaire du Parlement relative à l’affaire et organisée par l’opposition ce mercredi. Le ministre est soupçonné d’avoir transféré cette ferme à des détenteurs d’actions anonymes afin de pouvoir bénéficier des subventions auxquelles il ne pouvait normalement pas prétendre. « Je n’ai commis aucune fraude », a-t-il affirmé tout en indiquant qu’il refusait de révéler les noms des propriétaires précédemment car il ne voulait pas menacer ses enfants.