Affaire Jiří Brady : le policier de l'audiovisuel réfute les explications de la télévision Prima

27-10-2016

Le Conseil de l'audiovisuel tchèque (RRTV) s'est inscrit en faux ce jeudi contre la chaîne de télévision privée Prima, qui a finalement expliqué qu'elle n'avait pas diffusé mercredi soir un épisode d'un talk-show avec pour invité Jiří Brady (cf. les brèves précédentes) par crainte que l'autorité de régulation ne prenne des sanctions contre elle. Le programme contiendrait des propos critiques à l'égard du chef de l'Etat M. Zeman. La chaîne expliquait dans un premier temps ne pas avoir reçu l'émission à temps. Le Conseil de l'audiovisuel a rappelé que déjà par le passé elle avait arrêté une position sur le sujet quand, en 2013, le programme du présentateur Jan Kraus avait été accusé de partialité pour son soutien supposé à Karel Schwarzenberg, alors candidat à la présidentielle. L'autorité de régulation avait alors estimé qu'il s'agit d'une émission de divertissement basée sur l'expression des opinions forcément subjectives de ses invités, et qu'elle n'était donc pas tenue à un devoir d'objectivité.