Andrej Babiš se dit prêt à se séparer du groupe Agrofert si la loi sur les conflits d'intérêts est adoptée

23-12-2016

Dans un entretien pour le site novinky.cz, le ministre des Finances Andrej Babiš se dit prêt à se séparer de son groupe Agrofert dans le cas où les députés adoptent la loi sur les conflits d'intérêts. Ce texte, surnommé "Lex Babiš", a été adopté par les parlementaires mais le président Zeman y a opposé son veto, le considérant comme inconstitutionnel car il viserait une seule personne. La loi interdit aux ministres d'être les propriétaires d'un média et aux entreprises dont ils sont actionnaires à plus de 25% d'obtenir des subventions ou de participer à des commandes publiques. Comme le chef d'Etat, le milliardaire Andrej Babiš, propriétaire de médias et du groupe Agrofert, estime que cette législation n'est pas constitutionnelle mais qu'avec des modifications elle pourrait être utile.