Andrej Babiš va se rendre à Lety sur le site de l'ancien camp d'internement pour les Roms

04-09-2016

Le ministre des Finances et leader du mouvement ANO Andrej Babiš veut mettre fin à la polémique suite à ses propos mettant en cause l'holocauste des Roms. Ce dimanche, il a en effet annoncé qu'il effectuerait une visite la semaine prochaine à l'ancien camp d'internement destiné aux Roms de Lety en Bohême du Sud, site à propos duquel il a déclaré jeudi que ce n'était pas un camp de concentration, mais "un camp de travail", déclenchant de nombreuses réactions d'indignation. Dans un communiqué pour l'agence de presse ČTK, le milliardaire indique également qu'il veut rassembler des fonds pour la construction d'un mémorial. Il entend également racheter l'exploitation porcine située à proximité du site, dont plusieurs organisations demandent depuis de nombreuses années la fermeture. Des responsables politiques appelaient à la démission d'Andrej Babiš tandis que ce dimanche le premier ministre Bohuslav Sobotka lui a demandé de présenter des excuses, chose que l'intéressé estime avoir fait déjà à plusieurs reprises. Plus de 300 personnes sont mortes dans le camp de Lety entre 1942 et 1943 et environ 540 ont été transférées vers le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.