Après la victoire de Boris Johnson, la Tchéquie s'attend à de difficiles négociations post-Brexit

13-12-2019 mis à jour

Les Britanniques étaient fatigués de la situation de blocage politique et, par leur vote, ils ont fait un pas en avant, a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Tomáš Petříček (ČSSD) suite aux résultats des élections au Royaume-Uni qui ont vu la victoire de Boris Johnson. Les négociations sur les relations post-Brexit vont être difficiles, a-t-il encore souligné, tout en précisant qu'à titre personnel le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne le peinait. « Pour la République tchèque, il est désormais important de se concentrer sur la future collaboration avec la Grande Bretagne, » a rappelé Tomáš Petříček.

Prenant acte du caractère désormais définitif du Brexit, le Premier ministre Andrej Babiš a toutefois regretté ce départ. C'est un « leader charismatique » qui a remporté les élections, a constaté le chef du gouvernement tchèque qui a rappelé que la période de transition pendant laquelle le pays devra encore respecter les règlements de l’Union pourrait durer jusqu’à la fin de l’année 2022.

Le chef des chrétiens-démocrates Marek Výborný s'est également félicité de ce résultat : « L'espoir renaît un peu, même si avec Boris Johnson, on ne peut jamais être sûr que la série sans fin appelée Brexit va s'achever, » a-t-il estimé pour l'agence de presse tchèque ČTK. L'Union européenne et la République tchèque vont pouvoir se concentrer sur d'autres thèmes importants dans les domaines de la sécurité, la protection de l'environnement ou l'agriculture, a-t-il encore précisé.